Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Les Lauréats ne seront pas des éliminatoires
27 février 2014

Avec trois parties à jouer en saison régulière
Les Lauréats ne seront pas des éliminatoires

« On savait que nos chances étaient minces, mais on y croyait », a lancé l'entraîneur-chef des Lauréats Stéphane Donais après la défaite de dimanche face au Collège Français de Longueuil, qui confirmait l'élimination de l'équipe dans la course aux séries.
Même s'il reste trois parties à disputer en saison régulière, le suspense est déjà terminé. Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe ne participeront pas aux séries éliminatoires de la LHJAAAQ cette saison.

Cette confirmation malheureuse est tombée après la défaite de dimanche face au Collège Français de Longueuil, combinée à une victoire du Mustang de Vaudreuil-Dorion.

Le Mustang devance présentement Saint-Hyacinthe par six points au classement de la division Perron-Burrows. Même si les Lauréats remportaient les trois dernières joutes et que Vaudreuil-Dorion perdait les siennes, les résultats de leurs confrontations en saison régulière donneraient l'accès aux séries au Mustang.« On savait que nos chances étaient minces, mais on y croyait. On a travaillé très fort au cours des dernières parties, on a souvent perdu seulement par un but », a souligné l'entraîneur-chef Stéphane Donais au lendemain de la défaite fatale.L'an dernier, à sa première saison dans le circuit junior AAA, le Cégep de Saint-Hyacinthe avait participé à la première ronde éliminatoire et s'était incliné en cinq parties face aux Loups de La Tuque.

Un vol?

Après une sortie qui a répondu aux attentes face aux Maroons de Lachine vendredi soir, dans une victoire sans équivoque de 8 à 0, les Lauréats se sont fait voler un précieux point dans la défaite de 4 à 3 en temps règlementaire contre le Collège Français de Longueuil, un point qui leur aurait permis de conserver une lueur d'espoir d'accéder aux séries.

Avec moins d'une minute à jouer en troisième période et les Lauréats profitant d'un avantage numérique avec un retard d'un but, Jeff Scott a bien cru qu'il forçait la tenue d'une prolongation en marquant dans un tourbillon devant le filet de Max Smith. Mais l'officiel en a décidé autrement, refusant le but, et du même coup, récoltant la frustration visible du capitaine des Lauréats qui criait au vol.« L'arbitre a jugé que le but a été déplacé, mais après vérification sur la reprise vidéo, la rondelle est entrée dans le but et le filet a été déplacé par la suite », a indiqué Stéphane Donais, lundi, dans un entretien téléphonique avec LE COURRIER. Ce qu'il déplore de la décision de l'arbitre est le fait qu'il n'ait pas consulté le juge de buts avant de refuser catégoriquement le but. « Ce sera une chose à discuter lors de l'assemblée générale de la ligue », assure-t-il.Seulement un officiel et un juge de ligne ont arbitré la grande majorité de la joute après que le second juge de ligne se soit blessé en début de première période, assez sérieusement pour qu'il quitte en civière au deuxième entracte.Étienne Dufresne, Édouard Solis-Bergeron et Benjamin Brault ont marqué dans une cause perdante. Le gardien Vincent Gervais a repoussé 29 des 33 tirs dirigés vers lui.Les Lauréats affronteront de nouveau le Collège Français vendredi soir à Longueuil et recevront l'Inouk de Granby dimanche à 14 h au Stade L.-P.-Gaucher dans la reprise de la joute prévue au départ le 22 décembre qui avait été reportée en raison des conditions climatiques.

image