Samuel Vincent et l'ambition professionnelle | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Samuel Vincent et l'ambition professionnelle
13 mars 2014

Boxe
Samuel Vincent et l'ambition professionnelle

Samuel Vincent compte faire ses débuts professionnels au cours des prochains mois.
Il y a près de deux ans que Samuel Vincent n’a pas mis les pieds dans le ring contre un adversaire. Le 22 mars, lors du gala amateur Boxemania de l’École de boxe Les Apprentis Champions, il effectuera son retour, pour son 70 e et dernier combat amateur. Peu importe le résultat, il fera le saut chez les professionnels par la suite.

Maintenant âgé de 22 ans, Samuel a en tête de s’aligner chez les professionnels depuis quelques années déjà. « À 18 ans, je voulais faire le saut chez les pros, mais j’ai fait passer le travail en premier. Maintenant que je suis bien établi dans la vie, je suis prêt à me lancer », affirme-t-il.

« Je crois qu’il est plus mature, autant physiquement que mentalement, soutient Steve Choquette, entraîneur des Apprentis Champions. Il est plus conscient de ce que sera l’expérience professionnelle et il possède plus d’outils qu’à 18 ans. »Bien qu’il ne se soit pas battu depuis près de deux ans, il n’a pas pour autant négligé l’entraînement, lui permettant de rester dans une grande forme. Pour son retour, son dernier tour de piste chez les amateurs, il ne se met pas une trop grande pression.« C’était important pour moi de faire un dernier combat amateur. Peu importe ce qui arrive, ça nous permettra de faire les derniers ajustements avant d’aller chez les professionnels. » Si le tout se concrétise, il sera le premier boxeur des Apprentis Champions à faire le saut.En 69 combats amateurs, il a remporté plus de 35 victoires. À sept reprises, il a battu un adversaire qui l’avait défait dans un affrontement précédent. Parmi ses plus grands accomplissements, il compte une demi-finale au championnat canadien en 2008 et cinq participations aux Gants dorés, dont un titre de champion en 2006.« Ma force physique m’était utile chez les amateurs, et chez les pros, c’est ce qui est davantage requis », avance le gaucher. Son coup fétiche est le crochet.Dans son parcours amateur, Samuel a croisé un autre boxeur qui a fait ses débuts professionnels tout récemment, Yves Ulysse Jr. Ce dernier a joint les rangs d’Interbox et a signé sa première victoire lors de la sous-carte du gala Bute-Pascal le 18 janvier.Les deux s’étaient affrontés lors des Gants dorés disputés en 2009 à Saint-Hyacinthe. Ulysse l’avait remporté dans un combat au résultat de 14 : 9.Dans sa préparation, Vincent aura l’occasion de s’entraîner et de mettre les gants avec Benoit Gaudet, un boxeur possédant une fiche de 24 victoires et 3 défaites chez les professionnels, en plus d’une participation aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004.

image