Quatre protégés de Louis Graveline au championnat canadien | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Quatre protégés de Louis Graveline au championnat canadien
3 avril 2014

Judo
Quatre protégés de Louis Graveline au championnat canadien

Alexandre Fortin, Sandrine Fournier, Benjamin Daviau et Audrey Poirier iront à Jonquière à la mi-mai dans le cadre du Championnat canadien de judo.
Quatre athlètes du Club de judo de Saint-Hyacinthe participeront au Championnat canadien de judo à la mi-mai à Jonquière. Benjamin Daviau, Audrey Poirier, Sandrine Fournier et Alexandre Fortin ont obtenu assez de points cette saison pour obtenir leur billet.

Benjamin, Audrey et Sandrine étaient déjà assurés de se qualifier en vue du championnat national avant le championnat provincial de judo le week-end dernier. Alexandre devait quant à lui terminer au troisième rang pour assurer sa place. Et c'est exactement ce qu'il a fait.

« J'ai eu un début de saison un peu plus difficile, je n'avais pas encore beaucoup d'expérience », affirme l'athlète âgé de 13 ans, évoluant chez les U16 de moins de 66 kg. Il en est à sa troisième année de judo. « Mais avec le programme sport-études, ça m'a beaucoup aidé à m'améliorer. J'ai réussi à développer une plus grande polyvalence. »Il a perdu son premier combat au championnat provincial, mais jamais il ne s'est pris la tête. Il s'est plutôt servi de cette défaite comme d'un élément motivateur pour le reste de la compétition et a réussi à atteindre son objectif. Son dernier combat déterminait d'ailleurs qui de lui ou de son adversaire allait obtenir le dernier billet dans cette catégorie.« Mon but pour le championnat canadien sera de livrer de bons combats et d'en gagner quelques-uns », affirme-t-il. Il en sera à sa première compétition nationale.Les trois autres protégés de Louis Graveline n'en seront pas à leur baptême canadien. Audrey en sera à sa troisième participation, Sandrine à sa quatrième et Benjamin à sa cinquième.« Plus tu as de l'expérience, et plus tu vois ça important, soutient Sandrine Fournier, 16 ans, qui sera en compétition chez les U18 de moins de 52 kg. Tu as toujours le goût d'aller plus loin qu'au début. C'est sûr que je voudrais être sur le podium cette année », s'exclame celle qui a déjà remporté une médaille au championnat canadien en 2012.Audrey voit le tout d'un autre oeil. « Ça reste toujours gros, mais ce n'est plus aussi impressionnant que la première fois. Ça me permet toutefois de me surpasser et de rencontrer des filles contre qui je n'ai pratiquement jamais l'occasion de me battre, ça offre une plus grande diversité. » Elle se fixe également comme objectif un podium dans sa catégorie, le U18 de moins de 70 kg. L'an dernier, elle s'était blessée au coude dès son premier combat au championnat canadien.De son côté, Benjamin Daviau aspire aussi à se tailler une place dans le top 3, comme il l'a déjà fait à deux occasions en cinq participations au championnat national. « Je connais déjà tous les compétiteurs qui seront dans ma catégorie et il y en a un en particulier que j'aimerais vraiment battre, un contre qui les combats sont toujours serrés. » Au championnat provincial, Benjamin a terminé au premier rang dans sa catégorie de poids.

De retour de l'Allemagne

Comme il l'avait fait l'an dernier, Benjamin Daviau a eu l'opportunité d'aller se battre en Allemagne dans le cadre du Tournoi international de Brême. Son objectif : gagner au moins un combat. À sa première participation, il avait perdu ses deux seuls combats.

C'est avec un plus grand bagage que le Maskoutain est arrivé à la compétition, lui permettant de surpasser son objectif. « J'ai disputé quatre combats et j'en ai gagné deux. J'ai terminé la compétition au 13 e rang sur une soixantaine de participants. Je suis vraiment satisfait, je me suis surpris! J'étais conscient que je n'allais pas finir au premier rang, mais je savais que tout pouvait arriver. »L'une de ses défaites est survenue contre le judoka qui a remporté le tournoi dans sa catégorie.En plus de participer à la compétition, l'athlète de 16 ans a pris part à une clinique afin de perfectionner ses techniques de judo.

image