Une expérience qui va au-delà de la compétition | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Une expérience qui va au-delà de la compétition
15 mai 2014

Martine Lemelin fait ses premiers pas en fitness
Une expérience qui va au-delà de la compétition

Martine Lemelin, en compagnie de son entraîneuse de poses, Bianca Beaulieu.
Martine Lemelin, à 36 ans, souhaitait participer à sa toute première compétition lors du Québec Open de fitness en mars. Et elle peut maintenant dire mission accomplie. Sa participation lui a donné la piqûre de la compétition, mais l'a également fait grandir en tant que personne.

« Ce que je trouve trippant, c'est ce que ça fait à l'intérieur de moi. C'est tout le cheminement personnel », raconte-t-elle. Parce qu'elle nous l'avait bien mentionné lors de notre premier entretien en préparation à la compétition : elle est une fille d'être avant tout.

« Dans la vie de tous les jours, j'ai toujours pris la place qui m'était offerte, mais je ne faisais pas « ma » place. Quand je suis montée sur la scène à la compétition, les filles de chaque côté jouaient du coude pour prendre le plus d'espace. J'ai pris la place qui m'était réservée, mais j'ai aussi appris à faire ma place et ce sont des choses que je peux intégrer à mon évolution personnelle. »Au Québec Open, une compétition de l'Association des physiques du Québec (APQ), Martine Lemelin a pris le 4 e rang dans la catégorie Bikini maître (35 ans et plus) de grandeur petite. Elles étaient neuf participantes dans cette catégorie.Ce bon résultat l'a poussée à s'inscrire à une compétition d'une autre association, l'IDFA (International drug free association), tenue seulement deux semaines plus tard. Participante dans la catégorie « novice fitness model », la Maskoutaine s'est classée au cinquième rang parmi une quinzaine d'athlètes âgées entre 18 et 40 ans.Des différences au niveau des catégories de chacune des associations font en sorte qu'elle a changé de catégorie, passant de bikini au « fitness model ». En cinq jours, elle a dû apprendre de nouvelles poses, en plus de se livrer à une deuxième « sèche », soit une phase de déshydratation avant la compétition, en seulement un peu plus de deux semaines.Elle vise maintenant une participation à d'autres compétitions de l'APQ et de l'IDFA. La Maskoutaine a en tête le championnat provincial de l'APQ à la fin juin et la Classique de la Capitale-Nationale de l'IDFA début juillet. Sa participation aux compétitions dépendra du budget qu'elle pourra allouer à la discipline. Elle est d'ailleurs à la recherche de commanditaires qui souhaitent l'appuyer dans son cheminent en fitness.

image