Un premier triathlon tenu par l'école Bois-Joli-Sacré-Coeur | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Un premier triathlon tenu par l'école Bois-Joli-Sacré-Coeur
28 mai 2014

Triathlon Québec s'en servira comme outil promotionnel
Un premier triathlon tenu par l'école Bois-Joli-Sacré-Coeur

Les quelque 500 élèves de 3 e à 6 e année de l'école primaire Bois-Joli-Sacré-Coeur de Saint-Hyacinthe ont participé à un premier triathlon scolaire en matinée le 23 mai, une activité qui a vu le jour grâce à l'initiative des professeurs en éducation physique de l'établissement scolaire, François Lamothe-Michaud et Nicolas Caron, afin de faire découvrir ce sport aux jeunes.

Triathlon Québec était sur place avec ses équipements pour assurer le bon déroulement de l'activité. Ils en ont d'ailleurs profité pour filmer un vidéo promotionnel dans le but d'inciter d'autres écoles du Québec à imiter Bois-Joli-Sacré-Coeur.

« Ce qu'on aime ici, c'est que c'est un circuit fermé. C'est super sécuritaire. Et la façon dont le circuit est conçu, ça permet aux parents qui en ont la chance de venir encourager leur enfant, une chose qui est plus difficile lorsque l'activité est tenue dans la rue par exemple », affirme Marie-Hélène Rathé, coordonnatrice technique - volet initiation de Triathlon Québec.Bois-Joli-Sacré-Coeur a profité de sa proximité avec le Complexe aquatique Desjardins pour y tenir le volet natation. Sortis de la piscine, les élèves se dirigeaient par la suite dans la zone de transition, où se trouvent les anciens terrains de tennis, pour s'habiller, mettre leur casque et enfourcher leur bicyclette pour rouler dans un circuit fermé dans le stationnement du Stade L.-P.-Gaucher. Après le vélo, ils étaient invités à se diriger vers le parc du Bois des Pins pour la portion course avant de terminer le parcours sous l'arche d'arrivée.Plus de 55 parents bénévoles ont aidé à sécuriser le parcours tout au long de la matinée. « Je suis arrivée à 5 h pour venir placer des cônes, raconte une mère bénévole. Les professeurs sont tellement dévoués pour nos enfants, ça me fait plaisir de venir leur donner un petit coup de main. »L'organisation prévoit déjà revenir avec une deuxième édition du triathlon l'an prochain.

image