Retour sur la saison de rêve d'Anthony Beauregard avec les Foreurs de Val-d'Or | Le Courrier
Actualités
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageActualitésimageimage
Retour sur la saison de rêve d'Anthony Beauregard avec les Foreurs de Val-d'Or
12 juin 2014

Retour sur la saison de rêve d'Anthony Beauregard avec les Foreurs de Val-d'Or

Anthony Beauregard a vécu une année forte en émotions qui s'est conclue par une participation au tournoi de la Coupe Memorial avec les Foreurs de Val-d'Or.
Souvent jugé comme trop petit, l'attaquant Anthony Beauregard a su faire mentir bien des gens qu'il a croisés au cours de sa jeune carrière en s'établissant cette saison au sein de l'attaque explosive de Foreurs de Val-d'Or. Du haut de ses 5 pi 7 po, il a ainsi contribué aux succès de l'équipe, championne de la Coupe du Président et demi-finaliste à la Coupe Memorial. Retour sur une saison de rêve pour le petit joueur de Saint-Damase.

Tout a commencé par un premier but dans la LHJMQ au début de la saison. Un premier beau moment pour Anthony Beauregard. Puis, il en a enfilé quelques autres au cours de la saison, une dizaine au total en saison régulière. Il a surtout bien fait sentir sa présence en complétant habilement le trio formé avec l'ancien Gaulois, Nicolas Aubé-Kubel, et Anthony Richard, récoltant plus d'une trentaine de passes en 68 parties.

« Mon entraîneur m'avait dit avant le début de la saison qu'il s'attendait à ce que j'aie un rôle un peu plus défensif au sein de ce trio, mais il savait que j'étais capable de produire offensivement. Je devais bien jouer dans les deux sens de la patinoire », indique Beauregard dans un entretien avec LE COURRIER, une semaine après l'élimination des Foreurs par les Oil Kings d'Edmonton dans ce qui aura été le match le plus long du tournoi de la Coupe Memorial. La rencontre s'est finalement terminée à 2:42 de la troisième période de prolongation.Cette défaite, elle traîne encore dans la tête du joueur de 18 ans. « Je porte souvent le blâme vers moi, avoue-t-il. J'étais sur la glace lorsqu'ils ont marqué et c'est le joueur qui était juste à côté de moi qui a marqué, donc c'est sûr que j'y repense [à cette défaite]. J'étais au mauvais endroit au mauvais moment. Je me dis toutefois qu'il y a d'autres beaux jeux que j'ai réalisés et qui nous ont permis d'aller un peu plus loin [cette saison]. » On peut citer en exemple ses deux buts lors du match numéro 6 de la série demi-finale face au Moosehead de Halifax qui ont aidé les Foreurs à forcer la tenue d'un match ultime pour déterminer quelle équipe allait se tailler une place en finale de la Coupe du Président pour affronter le Drakkar de Baie-Comeau.Dans cette finale, Beauregard a d'ailleurs dû affronter un bon ami, un partenaire d'entraînement l'été, le gardien Philippe Cadorette. « C'était spécial, surtout que le gardien, c'est la personne que tu veux battre de l'autre côté. Philippe est un très bon gardien. On a battu Baie-Comeau et non pas Philippe Cadorette. »Au total, Anthony Beauregard a disputé 96 matchs cette saison, soit 68 en saison régulière et 28 en séries en combinant ceux disputés à la Coupe Memorial. Il a cumulé 16 buts et 51 points à sa première saison complète dans la LHJMQ.« Ça a été une longue saison », reconnaît-il. Depuis son retour en ville la semaine dernière, Anthony se permet de prendre un peu de repos en passant du temps avec sa famille et ses amis qu'il n'a pas vu depuis longtemps, étant à près de 600 kilomètres d'eux durant la saison. Il reprendra toutefois l'entraînement rapidement, assure-t-il, question de ne pas prendre de retard dans sa préparation en vue de la prochaine saison.

image