Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageimage

Une troisième aventure pour Max et Mahé

12 janvier 2017

Bientôt en librairie

Une troisième aventure pour Max et Mahé

Une troisième aventure pour Max et Mahé
Madame Marie est sur une belle lancée avec sa série d’albums jeunesse, mais elle songe à éventuellement se risquer dans la poésie, voire dans un roman, lorsque l’écriture de ses sept Max et Mahé aura été complétée. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Mahé et son petit frère Max sont deux enfants terre-à-terre qui s’émerveillent des petites choses du quotidien. C’est ainsi que les décrit leur créatrice, Marie Gadbois, sous le nom de plume Madame Marie. Celle-ci les a mis en scène dans une ferme d’alpagas puis durant les préparatifs de Noël, mais elle s’apprête aussi à les initier à la Saint-Valentin dans un troisième album jeunesse.

L’enseignante maskoutaine a toujours eu une passion pour la littérature, mais son désir d’écrire s’est concrétisé vers l’âge de 17 ans. Ce n’est que cet été que l’inspiration lui est venue pour le sujet d’un premier album jeunesse. « Je visitais la ferme d’alpagas de ma tante à Frelighsburg, quand l’inspiration pour créer Max et Mahé m’a frappée », explique l’auteure, qui a notamment fait ses études en enseignement préscolaire et primaire à l’Université de Sherbrooke. Le projet s’est concrétisé rapidement et deux livres, d’une vingtaine de pages chacun, ont été publiés dans les derniers mois. « Le plan, c’est d’en sortir un total de sept d’ici octobre prochain, pour ensuite offrir toute la collection en coffret », explique Madame Marie, qui croit être en mesure d’atteindre son objectif.

Retour aux sources

« Mahé est basée sur ma petite fille, Mahélia, et Max est le diminutif de Maxence, le nom que je donnerais à mon garçon », lance l’auteure au sujet de l’identité des deux protagonistes. « Max est un petit aventurier qui va de l’avant et Mahé est sa grande  sœur qui n’est jamais loin derrière pour l’épauler. » Les petites histoires ludiques s’adressent aux enfants de 3 à 10 ans, selon leurs capacités de lecture (ceux qui lisent déjà des romans trouveront l’album un peu court), et cherche à sensibiliser un vaste public aux petites choses de la vie. Marie Gadbois pense qu’il y a une tendance zen derrière ses albums qui proposent de retourner aux sources et de profiter de la nature, par exemple. Les images au traitement particulier viennent aussi ajouter au côté ludique de l’expérience, selon l’auteure.

Tendresse

Le troisième album de la collection s’intitulera Max et Mahé De la tendresse toute en finesse, et traitera donc de la Saint-Valentin, une fête que Madame Marie apprécie beaucoup, au même titre que Noël. Elle organise d’ailleurs son lancement le 14 janvier à 14 h à la librairie L’Intrigue, où elle accueillera les curieux avec des petites bouchées. La série Max et Mahé est distribuée exclusivement à L’Intrigue, ainsi qu’à la boutique WOW Freli Alpagas de Frelighsburg dans les Cantons-de-l’Est.  

image