Maxime Couture vante l’expertise israélienne | Le Courrier de Saint-Hyacinthe
Affaires
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageAffairesimageimage

Maxime Couture vante l’expertise israélienne

15 juin 2017

Intelligence artificielle

Maxime Couture vante l’expertise israélienne

Maxime Couture et son associée et conjointe, Sophie Villeneuve à Haïfa, une ville côtière d’Israël située sur les bords de la mer Méditerranée. Photo courtoisie Maxime Couture

Fondateur de la Dose Pro, un service spécialisé de veille médiatique sur le Web, Maxime Couture a eu la chance de participer dernièrement à une mission économique en Israël qui était menée par le premier ministre Philippe Couillard.

La Dose Pro faisait partie de la centaine d’entreprises qui accompagnaient le chef du gouvernement québécois au Proche-Orient.

Originaire de Sainte-Marie-Madeleine, Maxime Couture croit que le Québec devrait s’inspirer de l’expertise des Israéliens dans ses échanges commerciaux. 

Selon lui, le nombre d’habitants en Israël (8,3 millions) ne représente pas un frein dans sa capacité d’établir des ponts commerciaux avec la Chine et les États-Unis. 

« Après la Silicon Valley, Israël est la seconde place au monde regroupant le plus d’entreprises de type start-up. Dans le domaine de l’intelligence artificielle et des technologies, ce pays est à l’avant-garde », considère Maxime Couture, en entrevue au COURRIER.

Le jeune dirigeant souligne que le savoir-faire israëlien dans le domaine de l’Internet est reconnu par les géants planétaires du secteur. « Google et Facebook ont implanté des services de recherche et développement en Israël », note M. Couture.

Durant cette mission économique, Maxime Couture était accompagné de sa femme et associée, Sophie Villeneuve.

Ratisser large

La Dose Pro développe des logiciels permettant de filtrer tout ce qui s’écrit sur le Web à propos d’une entreprise et de ses concurrents. « Nous ratissons l’ensemble du Web pour nos clients », précise Maxime Couture.

Maxime Couture est un habitué des hautes sphères de la politique québécoise pour avoir été attaché de presse de l’ancien vice-premier ministre, François Gendron, et également collaborateur de Pauline Marois lorsqu’elle était dans l’opposition.

La Dose Pro est installée à Québec et compte cinq employés. 

image