Le retour du Punch Club au centre des arts Juliette-Lassonde | Le Courrier de Saint-Hyacinthe
Culture
Le doyen des journaux français d'Amérique
Saint-Hyacinthe
AccueilimageCultureimageimage

Le retour du Punch Club au centre des arts Juliette-Lassonde

 

23 mars 2017

Le retour du Punch Club au centre des arts Juliette-Lassonde

 

Le retour du Punch Club au centre des arts Juliette-Lassonde
Tammy Verge et son fils Thomas Derasp-Verge tenteront de séduire le public maskoutain pour remporter le prix de 300 $ à la fin du match. Photo courtoisie

Le premier match du Punch Club présenté en territoire maskoutain l’automne dernier a connu un tel succès que le directeur artistique Dominic Lapointe n’avait d’autre choix que de revenir y présenter de nouvelles joutes de street impro. C’est ce mercredi 29 mars que ça se passe, au Centre des arts.

Dominic Lapointe l’a admis en entrevue :  « Après avoir vécu une quarantaine de spectacles hors Montréal et Québec, je dois dire que c’est à Saint-Hyacinthe qu’on a eu la meilleure foule. » 

C’est donc un retour attendu en sol maskoutain, où deux équipes de trois joueurs s’affronteront avec, pour seules directives, des thèmes proposés et des indications de temps... qui pourraient très bien ne pas être respectées! 

S’affronteront les trios composés de Tammy Verge, Sylvain Derasp et Thomas Derasp-Verge et de Ben Gagnon, Yann Vallières et Patrick Guérard. « C’est particulier parce que la première équipe en est une familiale, comme Thomas est le fils de Tammy et Sylvain. Même s’ils ne forment plus un couple, ils continuent à travailler ensemble et sont très compétitifs », explique le directeur artistique. Il ajoute que comme « tous les participants sont des comiques, ils sont imprévisibles » dans leurs improvisations. 

Après cinq ans à piloter le Punch Club, Dominic Lapointe confirme que cette forme extrêmement libre de faire de l’improvisation attire un public de plus en plus vaste. « Cela s’adresse à pas mal tout le monde. Venez donc voir parmi les meilleurs improvisateurs au Québec! » 

Il précise, tout de même, que le Punch Club n’est pas recommandé pour les enfants de moins de 14 ans. Il espère voir une foule aussi énergique que cet automne ce mercredi 29 mars, dès 19 h 30, à l’Espace Rona du Centre des arts Juliette-Lassonde. Attelez-vous, le spectacle durera autour de 2 h 30.

image