1 février 2018
Gaulois
Un entraînement extérieur avant la Classique hivernale
Par: Maxime Prévost Durand
Les Gaulois ont tenu un rare entraînement samedi dernier afin de se familiariser avec l’environnement extérieur de la patinoire Victor-Pépin en vue de la Classique hivernale. Photo Ann Richer

Les Gaulois ont tenu un rare entraînement samedi dernier afin de se familiariser avec l’environnement extérieur de la patinoire Victor-Pépin en vue de la Classique hivernale. Photo Ann Richer

Les Gaulois ont foulé pour la première fois, samedi, la glace extérieure sur laquelle ils disputeront la Classique hivernale face aux Cantonniers de Magog le 11 février, à Drummondville. À un peu plus d’une semaine de ce rendez-vous, l’excitation est déjà palpable.

« Ça fait déjà un bout qu’on sent l’excitation », a soutenu l’entraîneur-chef Marc-André Ronda en début de semaine. Il avoue d’ailleurs qu’il était un peu plus difficile de garder la concentration de ses joueurs à la veille de cet entraînement.
Avec une température clémente autour des 4 °C, les Gaulois se sont familiarisés avec le site le temps d’une pratique d’environ 1 h. « Ça a vraiment bien été. On pensait que les gars manqueraient un peu de focus, mais ça a été une bonne pratique. On leur a laissé un 5-10 minutes au début pour s’amuser et se familiariser avec l’environnement, puis après, on a eu un entraînement assez high tempo », a poursuivi Ronda.
La glace réfrigérée était en parfaite condition, a-t-il souligné. Il se souhaite d’ailleurs une température similaire pour la rencontre du 11 février. « Un peu de neige rendrait l’expérience encore plus mémorable », a ajouté l’entraîneur-chef.
Ce duel entre les Gaulois de Saint-Hyacinthe et les Cantonniers de Magog sera présenté en marge de la Classique hivernale de la LHJMQ, mettant en vedette les Voltigeurs de Drummondville. Il s’agira seulement du deuxième match disputé à l’extérieur dans l’histoire de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Les Albatros du Collège Notre-Dame et les Commandeurs de Lévis (aujourd’hui les Chevaliers) avaient vécu cette expérience en 2012.
Afin de mousser cet affrontement, la ligue midget AAA présente depuis les dernières semaines des capsules « En route vers la Classique hivernale » sur son site web. Cette série documentaire, inspirée de ce qu’on peut voir dans la LNH, suit les faits et gestes des joueurs et des entraîneurs dans leur quotidien avant la grande confrontation.
Cap sur les séries
Les Gaulois se lanceront dans un véritable sprint au cours de la prochaine semaine en disputant quatre rencontres en seulement dix jours. La dernière, qui mettra un terme à la saison régulière, sera la Classique hivernale.
« On se concentre un match à la fois. C’est certain qu’on veut finir le plus haut possible au classement, a affirmé Marc-André Ronda. Notre objectif est de jouer nos quatre meilleurs matchs de l’année pour débuter les séries avec confiance. »
Pour l’instant, Saint-Hyacinthe pointe en 8e place du classement général du circuit midget AAA et au 3e rang de sa division, derrière les Grenadiers de Châteauguay.
Pour conclure la saison, les Gaulois affronteront les Albatros du Collège Notre-Dame et le Rousseau-Royal de Laval-Montréal, deux équipes au bas du classement, avant de se mesurer au Blizzard du Séminaire Saint-François et aux Cantonniers de Magog, deux puissances du circuit. Un seul de ces quatre matchs sera disputé au Stade L.-P.-Gaucher, soit celui face au Blizzard le 9 février à 19 h.

image