28 février 2019
Avec près de 70 athlètes de la région
Une forte représentation maskoutaine à la 54e Finale des Jeux du Québec
Par: Maxime Prévost Durand

Au cours de la rencontre prédépart tenue jeudi dernier au Cégep de Saint-Hyacinthe, Richelieu-Yamaska a désigné le patineur artistique Jérémy Allard, de Sainte-Angèle-de-Monnoir, à titre de porte-drapeau pour la cérémonie d’ouverture de la 54e Finale des Jeux du Québec. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Comme c’est souvent le cas lors des jeux d’hiver, la grande région maskoutaine sera fortement représentée à la 54e Finale des Jeux du Québec, dont le coup d’envoi sera donné vendredi, à Québec. Pas moins de 66 athlètes de Saint-Hyacinthe et des environs feront partie des 159 représentants de la délégation Richelieu-Yamaska, puis trois autres seront avec la délégation Rive-Sud.

S’il s’agira d’une première présence aux Jeux du Québec pour la majorité des athlètes, une quinzaine d’entre eux ont déjà vécu l’expérience par le passé. Onze représentants de la région maskoutaine prendront part à ce rendez-vous pour la deuxième fois de leur jeune carrière, puis quatre autres y retourneront pour une troisième fois. Parmi ceux-ci, des espoirs de médailles sont bien réels. Lors de leur dernière présence, les haltérophiles Shad Darsigny et Matt Darsigny avaient battu des records et mis la main sur plusieurs médailles, puis les patineurs de vitesse Édouard Auger et Roselyne Pigeon, de même que le gymnaste Nathan Levasseur, étaient aussi montés sur le podium.

Pour ces Jeux, on pourra retrouver des représentants maskoutains dans 15 des 22 disciplines proposées, soit le badminton, la boxe, la gymnastique, l’haltérophilie, le hockey (féminin et masculin), le judo, le karaté, la nage synchronisée, le patinage artistique, le patinage de vitesse, le plongeon, la ringuette, le tennis de table et le trampoline. Richelieu-Yamaska, dont le territoire s’étire de Bromont à Sorel, comptera également des athlètes en biathlon, une nouvelle discipline offerte dans le cadre des Jeux, puis en boccia, en curling, en ski alpin, en ski de fond et en taekwondo.

« On est très contents parce qu’on aura des athlètes dans pratiquement toutes les disciplines, sauf en escrime, soutient Diane Gosselin, chef de mission pour la délégation pour une 13e édition des Jeux du Québec. Les critères ont été resserrés un peu et les athlètes doivent avoir un certain niveau de pratique pour pouvoir aller à la finale des Jeux du Québec. Dans la région, l’escrime est surtout une pratique récréative, ce qui fait que nous n’avons pas d’athlètes dans cette discipline cette année. »

L’ensemble de la délégation Richelieu-Yamaska a par ailleurs été rassemblé au Cégep de Saint-Hyacinthe le 21 février pour la traditionnelle rencontre prédépart, une semaine avant le début des compétitions.

L’identité du porte-drapeau y a été dévoilée, alors que le patineur artistique Jérémy Allard, de Sainte-Angèle-de-Monnoir, a été retenu pour brandir les couleurs de la délégation lors de la cérémonie d’ouverture.
« Un des objectifs de cette rencontre est de créer un sentiment d’appartenance envers la région Richelieu-Yamaska et de les mobiliser avant de partir, poursuit Mme Gosselin. On l’a entendu plusieurs fois, les Jeux du Québec, c’est l’expérience d’une vie. Je pense que ça marque un jeune lorsqu’il y participe et que ça fait une différence dans son cheminement sportif. »

Tout au long des Jeux, les athlètes des différents sports se côtoieront au village des athlètes. Une nouveauté cette année, les 19 délégations seront hébergées sur un seul et même site, soit au Centre des congrès de Québec. « C’est une première, s’exclame la chef de mission. Habituellement, on est hébergés dans des écoles par groupe de trois ou quatre délégations, mais là, tout le monde sera au même endroit. Il va y avoir de l’énergie là-dedans! »

Comme à l’habitude, la Finale des Jeux du Québec sera séparée en deux blocs de compétition. Du 1er au 5 mars, les athlètes de badminton, de biathlon, de boccia, de boxe, de gymnastique, de hockey masculin, de karaté, de nage synchronisée, de patinage artistique, de ringuette, de taekwondo et de trampoline seront en action. Dans le 2e bloc d’activités, du 5 au 9 mars, ce sera au tour de ceux de curling, d’haltérophilie, de hockey féminin, de judo, de patinage de vitesse, de plongeon, de ski alpin, de ski de fond et de tennis de table.

Pour suivre le déroulement de la 54e Finale des Jeux du Québec, on peut visiter le quebec2019.jeuxduquebec.com.

image