25 décembre 2014
122 équipes inscrites à la 42e édition
Une participation record au Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe
Par: Maxime Prévost Durand
Une douzaine d’équipes de Saint-Hyacinthe participeront à la 42e édition du tournoi. Photothèque | Le Courrier ©

Une douzaine d’équipes de Saint-Hyacinthe participeront à la 42e édition du tournoi. Photothèque | Le Courrier ©

Le président d’honneur de la 42e édition du Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe, Marc-Antoine Lacasse, est entouré du comité organisateur.Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le président d’honneur de la 42e édition du Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe, Marc-Antoine Lacasse, est entouré du comité organisateur.Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le tournoi pee-wee utilisera pour la première fois les trois glaces d’Isatis Sport Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le tournoi pee-wee utilisera pour la première fois les trois glaces d’Isatis Sport Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La 42

« À 122 équipes, on a même été obligés d’en refuser », a indiqué le président du tournoi, Lucien Beauregard, en conférence de presse. Des clubs de partout au Québec s’amèneront à Saint-Hyacinthe, de même que deux équipes de l’Ontario, l’une en classe AAA et l’autre en classe CC.

L’ancien record de participation avait été établi en 2012, lors de la 40e édition. Un total de 108 équipes réparties dans six classes avaient animé le tournoi. L’an dernier, 96 formations étaient inscrites à la compétition maskoutaine.

Pour la première fois, le tournoi devra composer avec le complexe Isatis Sport Saint-Hyacinthe, le projet privé de trois glaces qui a démarré ses activités en terre maskoutaine cet été. Si plusieurs questions étaient soulevées par l’organisation l’an dernier, Lucien Beauregard assure qu’une belle collaboration s’est installée avec le complexe privé.

« Le directeur général du complexe, David Desnoyers, a été d’une aide extraordinaire. Il comprend bien notre réalité. » Le fils de M. Desnoyers a d’ailleurs participé au tournoi pee-wee l’an dernier avec les Gaulois d’Antoine-Girouard dans la classe AAA et y jouera de nouveau cette année.

Aucun répit pour les arénas

Isatis Sport Saint-Hyacinthe sera utilisé à son plein potentiel durant le tournoi, alors qu’une trentaine de parties y seront disputées chaque jour. « Tout a été prévu avec l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe et la Ville pour ne pas qu’il y ait de conflits d’horaire [avec les activités régulières], a indiqué David Desnoyers. Ça fait déjà quelques mois que l’on travaille avec l’organisation du tournoi pour que les jeunes puissent bénéficier pleinement de nos installations. On veut que le complexe soit à la hauteur des attentes. »

Les autres rencontres seront jouées au Stade L.-P.-Gaucher, incluant toutes les finales. Au cours des deux semaines d’activités, pas moins de 209 joutes animeront les arénas maskoutains.

Plutôt que de disputer le tournoi sur trois semaines comme c’était le cas l’an dernier, l’organisation a préféré revenir à la formule traditionnelle où les activités sont condensées sur deux semaines.

« On a fait le test l’an dernier de jouer entre Noël et le jour de l’An et ça n’a pas été à la hauteur de nos attentes. On ne le fera plus jamais », a affirmé catégoriquement M. Beauregard, mentionnant que certaines équipes avaient dû composer avec des effectifs réduits en raison de joueurs partis en vacances durant cette période.

Encore un problème d’hôtel

Le sujet ne fait plus les manchettes, mais la fermeture de l’Hôtel des Seigneurs affecte toujours l’organisation du Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe. Pour une deuxième édition, des équipes devront être hébergées aussi loin qu’à Longueuil.

« Quatre équipes de Nashua au New Hampshire ont dû abdiquer à cause des problèmes d’hôtel », explique M. Beauregard.

L’établissement hôtelier le plus près où des places étaient toujours disponibles se situait à Boucherville. Mais la compagnie d’autobus transportant l’équipe américaine leur aurait facturé aussi cher chacun des déplacements entre Boucherville et Saint-Hyacinthe que celui entre Saint-Hyacinthe et Nashua.

« Ça aurait été la première fois que des équipes américaines participent au Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe », poursuit le président.

Sur la glace

La classe AAA, qui a fait son arrivée l’an dernier au Québec, verra 10 équipes lutter pour la bannière de champion. Normalement, Hockey Québec permet aux tournois la participation de seulement huit équipes du Québec dans cette classe, mais le tournoi a réussi à obtenir une dérogation pour en accueillir neuf. La dixième formation viendra de l’Est de l’Ontario.

Pas moins de 12 équipes se disputeront les honneurs en classe AA, 16 en classe BB et 20 chez les CC, 18 en classe A, 24 dans la catégorie B et 22 équipes en classe C.

Le Tournoi pee-wee de Saint-Hyacinthe se tiendra du 3 au 11 janvier, sous la présidence d’honneur de Marc-Antoine Lacasse, copropriétaire du restaurant Pacini à Saint-Hyacinthe.

image