18 décembre 2014
Une période de trop
Par: Martin Bourassa

Nous sommes d’avis que cette période réservée aux élus mériterait d’être mieux encadrée en 2015. La plupart du temps, elle n’apporte rien et allonge inutilement des soirées qui sont déjà assez éreintantes comme cela.

Cette période d’information permet seulement à des conseillers de se mettre en valeur et de faire la promotion d’activités et d’événements communautaires qui n’ont pas leur place lors d’une assemblée de conseil. La preuve? Quand les conseils ne sont pas télévisés, le tour de table est beaucoup plus rapide. Mais dès que les projecteurs s’allument, alors tout semble bon pour obtenir son petit deux minutes de gloire : un déjeuner aux bines, une assemblée des loisirs, un pique-nique annuel, une collecte de sang, le mois de la prostate et tutti quanti. Il y a d’autres tribunes plus pertinentes pour promouvoir ces activités. On pourrait aussi carrément abolir cette période d’information, qui ne semble pas avoir d’équivalents dans les autres municipalités voisines.

La scène était franchement cocasse.

Ceux qui ont assisté sur place ou écouté à la télé communautaire la dernière séance du conseil ont une fois de plus constaté qu’il ne faudra pas inviter les conseillers Bernard Barré et David Bousquet au même party de Noël.

Lors de la période d’information réservée aux élus, le premier s’est levé pour montrer son exaspération à l’égard du second et de la manie qu’il a de profiter de chaque occasion pour faire des messages d’intérêt public. En effet, David Bousquet n’en rate pas une. Il a toujours une cause à ploguer ou une opinion à émettre.

C’est presque devenu un running gag. Il a aussi un don unique pour faire des liens. Lundi, il s’est montré solidaire à la cause de la Maison l’Alcôve dans le dossier de l’exonération de la taxe compensatoire, avant d’inviter les Maskoutains à souscrire généreusement au tirage annuel de l’organisme!

Il n’en fallait pas plus pour faire bondir le coloré conseiller de La Providence.

image