24 janvier 2019
Compagnie de théâtre créée par des anciens du Cégep de Saint-Hyacinthe
Une production du Théâtre à l’eau froide présentée au Théâtre Denise-Pelletier
Par: Olivier Dénommée

La pièce Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell est montée pour la première fois au Québec. La distribution inclut Simon Landry-Désy, Daniel D’Amours, Catherine Beauchemin, Louise Cardinal et Muriel Dutil. Luc Chandonnet, Kariane Héroux-Danis et Olivier Turcotte complètent la distribution. Photo Jonathan Malenfant

Le Théâtre à l’eau froide a été fondé il y a deux ans par Daniel D’Amours, Kariane Héroux-Danis et Hélène Rioux, tous des anciens du Cégep de Saint-Hyacinthe. Photo Guillaume Boucher

Il y a deux ans, trois diplômés en théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe ont plongé ensemble dans le projet de fonder une compagnie de théâtre. Le Théâtre à l’eau froide (TEF) est né et s’apprête dans les prochains jours à présenter sa deuxième production à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier.

La compagnie était initialement un projet de Daniel D’Amours et de Kariane Héroux-Danis, auquel s’est rapidement greffée Hélène Rioux. Ils se sont ensemble lancés « les yeux fermés » dans cette belle aventure qu’est le TEF, malgré les difficultés bien connues du milieu. « Les subventions sont difficiles à obtenir et il y a beaucoup de compétition, mais on a eu droit à un gros coup de pouce du Théâtre de l’Opsis et de Luce Pelletier. On nous a aidés à voler de nos propres ailes dans ce métier de contacts et d’opportunités », explique Hélène Rioux, directrice administrative du Théâtre à l’eau froide.

La jeune compagnie avait présenté en novembre 2017 Buffles, une première pièce en collaboration avec le Théâtre de l’Opsis, et s’apprête à en présenter une deuxième. Et pas n’importe où : « [Le directeur artistique du Théâtre Denise-Pelletier] Claude Poissant nous a fait confiance en nous programmant du 22 janvier au 9 février dans la salle Fred-Barry, qui contient environ 120 places », souligne Hélène Rioux, fière de cette belle opportunité.

Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell

La pièce s’intitule Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell est présentée pour la toute première fois au Québec d’après les textes de Claudio Tolcachir sous une mise en scène signée Louis-Karl Tremblay. « Il s’agit d’un auteur argentin connu et Daniel a découvert cette pièce au Festival d’Avignon en 2015. On est tombés en amour avec ce texte et on a décidé de le monter ici à partir du texte original », poursuit Hélène Rioux. La pièce écrite en 2005 présente « une famille spéciale, morcelée » qui se retrouve dans un huis clos dans un petit appartement. « Tout va éclater au décès de la grand-mère, le pilier de la famille, résume-t-elle. Ça peut faire penser aux Bougon, une famille prise ensemble dans un contexte malsain, avec une bonne dose d’humour noir. »

La troupe y voit là un sujet universel qui pourrait résonner positivement au Québec. Pour donner vie à cette famille, le TEF a convaincu plusieurs acteurs de grand talent, comme Louise Cardinal et Muriel Dutil, deux « grandes dames du théâtre ».

Cette pièce d’environ 1 h 30 est présentée à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 9 février. Les billets sont en vente au www.denise-pelletier.qc.ca.

D’autres projets

Le TEF a beaucoup de projets pour les prochains mois, dont un « travail sur une grosse production » qui doit encore demeurer secret pour le moment. L’équipe n’exclut pas de partir en tournée avec Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell si la réponse est bonne. La pièce Buffles sera, quant à elle, de nouveau présentée à deux reprises à Montréal cet hiver. Bref, la jeune compagnie de théâtre se permet de voir 2019 d’un œil très optimiste.

image