14 février 2019
7e au classement général de la ligue midget AAA
Une saison à la hauteur des attentes pour les Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand

Les Gaulois ont terminé la saison au milieu du classement général de la ligue midget AAA, en 7e place, avec une fiche tout juste au-dessus de .500. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La saison des Gaulois a été ponctuée de séquences, certaines plus réjouissantes, d’autres plus difficiles. Après avoir flirté avec les bas-fonds du classement en début de saison, résultat d’une série de cinq revers pour lancer la campagne, le navire de la formation maskoutaine a été redressé, si bien que les Gaulois ont conclu le calendrier régulier, dimanche, avec une fiche de 22 victoires, 18 défaites et 2 revers en prolongation, bon pour le 7e rang de la ligue midget AAA.

Une saison à la hauteur des attentes? « Honnêtement, oui, lance spontanément l’entraîneur-chef des Gaulois, Marc-André Ronda. Même que c’est un peu au-dessus de nos attentes avec la façon dont on a commencé la saison. »

De retour à la barre de l’équipe pour une troisième campagne, Ronda savait pertinemment que le haut du classement n’était pas là où l’on retrouverait les Gaulois à la fin de la saison. Avec un groupe de joueurs plutôt jeune, mais tout de même prometteur, il s’attendait surtout à ce que son équipe rivalise avec tous les clubs du circuit midget AAA et ses protégés ont réussi à relever ce défi. Cela dit, les joueurs ont dû travailler dur par moment pour y arriver.

Comme on le disait plus tôt, la saison avait bien mal commencé pour les Gaulois. Au cours des mois de septembre et octobre, ils n’ont obtenu que 6 victoires en 18 rencontres. L’entraîneur pointe ici une question d’éthique de travail, qui était quelque peu déficiente durant cette séquence. Mais une fois que les choses se sont replacées, l’équipe a pris un tout nouveau visage. « On a perdu seulement un match en temps règlementaire en novembre », fait remarquer Marc-André Ronda.

Les Gaulois ont ensuite enchaîné avec une demi-finale au Challenge CCM, puis ont conservé une fiche de 8 victoires et 4 défaites au retour des Fêtes pour conclure la saison.

« Avec les bons moments qu’on traversait, on visait la 6e place du classement, mais on a eu une semaine difficile à la fin janvier qui a fait en sorte que ça n’a pas été possible », soutient l’entraîneur.

Les meneurs de l’équipe

Les vétérans ont eu leur mot à dire dans les succès de l’équipe, alors que le capitaine Édouard Charron et Alexandre Caron ont tous deux mené l’offensive maskoutaine, cumulant respectivement 35 et 33 points, dont 18 buts chacun. La recrue Nathan Gaucher a aussi grandement contribué avec une récolte identique à celle de Caron. Revenu avec l’équipe en novembre après avoir entamé la saison dans la LHJMQ avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, Tommy Bouchard s’est également illustré avec 23 points en 24 rencontres.

Chez les défenseurs, le vétéran William Paré s’est fait valoir de nombreuses façons, à la fois en contribuant offensivement avec neuf buts, tout en étant un pilier de la brigade défensive avec un différentiel de +8. Mavrick Gauthier et Zachary Racicot, deux autres vétérans chez les Gaulois qui ont récolté 26 et 25 points, ont également bien mené la défensive maskoutaine, souligne Marc-André Ronda.

S’il y avait un point d’interrogation devant le filet en début de saison, le tandem de gardiens de but formé de Félix Éthier et Félix-Antoine Voyer s’est chargé de dissiper les doutes. « Les deux ont eu de bonnes séquences. Voyer a gagné un gros match contre Magog [une équipe qui n’a perdu que huit matchs cette saison, NDLR], puis Éthier s’est levé durant le Challenge alors que Voyer était rappelé dans la LHJMQ », poursuit l’entraîneur.

Jonquière pour lancer les séries

Même si la saison s’est terminée dimanche dans la ligue midget AAA, il faudra attendre jusqu’au 26 février pour que les séries éliminatoires soient lancées, en raison de la tenue des Jeux du Canada dans les prochains jours. Deux joueurs des Gaulois, Nathan Gaucher et Mikaël Diotte, feront d’ailleurs partie de l’équipe du Québec.

Au premier tour des séries, Saint-Hyacinthe aura rendez-vous avec les Élites de Jonquière, qui ont conclu la saison au 8e rang du circuit, seulement quatre points derrière les Gaulois.

Le défi s’annonce pour le moins intéressant considérant l’histoire qui s’est écrite entre les deux équipes cette saison. Dans un premier temps, les Gaulois ont rapatrié le vétéran Édouard Charron dans le giron de l’équipe après que celui-ci ait disputé la saison précédente à Jonquière, où il avait été réclamé dans le cadre du repêchage de rééquilibrage de la ligue. Puis, durant le Challenge CCM, qui était disputé à Saguenay, les Gaulois ont battu les Élites grâce au but victorieux de Charron avec 28 secondes à faire au match, menant à l’élimination de l’équipe-hôte de la compétition.

« On a deux équipes qui se ressemblent beaucoup, estime Marc-André Ronda. Ça va être difficile pour les gens de faire des prédictions. Sur les trois matchs qu’on a joués contre eux cette saison, un seul n’a pas été serré. On avait gagné le premier 7 à 3, on avait ensuite perdu le deuxième en fusillade et, pour le dernier, on les avait battus dans la dernière minute de jeu. »

Les Gaulois auront l’avantage de la glace dans le cadre de cette série 3 de 5. Les deux premières rencontres seront disputées les 26 et 27 février au Stade L.-P.-Gaucher, puis la série se transportera ensuite à Jonquière le 1er mars et, si nécessaire, le 2 mars. Dans l’éventualité d’un match ultime, il serait disputé le lundi 4 mars à Saint-Hyacinthe.

image