24 janvier 2019
Entre les lignes
Une visite privée
Par: Le Courrier

Le premier ministre Justin Trudeau, la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland et le ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités François-Philippe Champagne se sont tous arrêtés à Saint-Hyacinthe au cours des derniers jours.

Un premier ministre et deux de ses plus influents ministres en ville, on ne voit pas ça tous les jours. Ça commence à ressembler à une offensive libérale orchestrée en vue des élections générales qui se dérouleront dans quelques mois à peine.

Le ministre Champagne a même été l’attraction principale d’une table ronde organisée par la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, en plus d’avoir droit à une petite visite privée de l’usine de biométhanisation, dont il a justement vanté les mérites en préambule de l’assemblée publique de Justin Trudeau vendredi au centre communautaire Saint-Joseph. Visite privée de l’usine?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’itinéraire du ministre Champagne prévoyait des arrêts à Varennes, à Saint-Hyacinthe et à Granby le 14 janvier. Toutes les activités auxquelles il a participé étaient ouvertes aux médias, sauf celles à Saint-Hyacinthe pour l’usine de biométhanisation et son allocution devant la Chambre de commerce.

Nous nous sommes tout de même invités à la Chambre de commerce, en nous disant qu’un politicien qui fuit les médias et qui ne recherche pas de visibilité n’est pas un vrai politicien.

Quant à savoir pourquoi les médias n’ont pas été invités à l’usine de biométhanisation, c’est un mystère. Peut-être ne voulait-on pas risquer d’attirer l’attention sur les ratés de l’usine et le fait qu’on soit toujours incapable d’y traiter les matières organiques issues de la collecte des bacs bruns. On ignore si on a tout dit au ministre Champagne lors de sa visite, mais je vous rassure, il n’avait que de bonnes choses positives à en dire quelques jours plus tard devant son premier ministre et la presse nationale.

Notre honneur est sauf. Du moins pour l’instant.

image