2 mai 2013
Qualification pour le championnat du monde de beach soccer
Vincent Cournoyer et le Canada sur les plages aux Bahamas
Par: Maxime Prévost Durand

Le gardien Vincent Cournoyer défendra les couleurs du Canada pour la deuxième fois au tournoi de qualification pour le Championnat du monde de beach soccer. Il s’envolera aux Bahamas du 6 au 12 mai.

Il en sera à sa deuxième expérience avec le Canada à cette compétition. Le Maskoutain avait participé à ces qualifications en 2010, lors de la dernière présence du pays dans le cadre de ce tournoi.

« On ne s’était pas qualifiés pour le championnat. Le Mexique et El Salvador étaient dans notre pool, ce qui nous laissait peu de chances, surtout que c’était encore nouveau le beach soccer pour le Canada, se souvient Cournoyer. Cette fois, on devrait avoir plus de chances de se qualifier. »Onze délégations lutteront au cours de la prochaine semaine afin de se qualifier pour le Championnat du monde de beach soccer qui se tiendra en novembre à Tahiti. Le Canada devra encore une fois composer avec le Mexique dans son groupe, formé également des équipes de Trinidad-et-Tobago et de la Guyane.L’entraîneur de l’équipe nationale de beach soccer, fraîchement nommé, sera Djamel Laarabi. Il agit également à titre d’entraîneur des gardiens de l’Association régionale de soccer (ARS) Richelieu-Yamaska et de l’équipe nationale U-17. « C’est un mentor pour moi, je le connais depuis que je suis tout petit. On a longtemps travaillé ensemble », rappelle Cournoyer.Joé Lachambre, de Saint-Denis-sur-Richelieu, et Louis-Charles Laliberté, de Sainte-Madeleine, seront également de l’équipe canadienne, tout comme l’ancien de l’Impact de Montréal, Patrick Leduc. « Il y aura plusieurs Québécois dans l’équipe, la chimie devrait être bonne puisqu’on se connaît déjà pour la plupart. En 2010, 75 % des joueurs de l’équipe n’avaient jamais vraiment joué au beach soccer, alors que là, la majorité des joueurs ont déjà de l’expérience. Nous aurons un meilleur bagage », croit Vincent Cournoyer. Le beach soccer se joue à cinq contre cinq, incluant le gardien de but, en trois périodes de 12 minutes. Contrairement au soccer tel qu’on le connait, le temps n’est pas en continu. Par exemple, pour chaque but ou coup franc, le cadran est arrêté. Il n’y a également pas de situation de hors-jeu au beach soccer et les joueurs doivent jouer les pieds nus.

image