1 novembre 2018
Volvo XC40 : le chouchou suédois
Par: Marc Bouchard
Photos Volvo du Canada

Photos Volvo du Canada

Photos Volvo du Canada

Photos Volvo du Canada

Volvo a le vent dans les voiles. La progression des ventes de l’entreprise depuis son rachat (et le réinvestissement massif) par une entreprise chinoise nommée Geely a permis de développer des produits de grande qualité et au style remarquable. Des qualités qui s’appliquent au petit utilitaire sport de la famille, le nouveau Volvo XC40.

En matière de look, quiconque connaît un tant soit peu les produits Volvo sera en mesure de reconnaître l’appartenance à la famille. Oubliez les lignes carrées un peu étriquées, place plutôt à un style moderne et raffiné.

La grille avant conserve son aspect familier, mais avec un dessin plus élaboré. La portion arrière, moins carrée, continue cependant d’afficher des blocs optiques tout en hauteur, à l’image de ce que Volvo a toujours fait. Mais l’ensemble est nettement plus réussi. Sans oublier la présence des désormais incontournables « marteaux de Thor », soit les lumières logées en avant qui ont la forme d’un T de côté. Une forme que l’on retrouve aussi sur tous les autres véhicules de la famille scandinave.

L’habitacle profite aussi de ce nouveau raffinement. Les sièges sont, comme d’habitude, confortables et faciles à contrôler. Il ne faut que quelques secondes pour trouver la position de conduite idéale, et même chérie a réussi à s’y loger sans difficulté, elle qui a pourtant quelques centimètres de plus que moi en hauteur, mais beaucoup moins en largeur!

Le tableau de bord joue aussi la carte du moderne, et si notre version était celle de base, donc dotée d’un intérieur monochrome un peu plus ennuyant il faut bien le dire, les versions haut de gamme affichent une variété de teintes et de textures nettement plus efficaces. Dans tous les cas cependant, on a droit au meilleur comme au pire.

Le meilleur, c’est le volant qui se prend en main comme un charme, et les cadrans qui sont faciles à lire et à consulter. Le pire, c’est le gigantesque écran multifonction logé au cœur de la planche de bord et qui donne toutes les informations, le mot clé ici étant TOUTES. Dans les faits, il s’agit d’une véritable tablette numérique qui contrôle la climatisation, la navigation, les commandes audio, ainsi que tous les systèmes embarqués comme les systèmes de sécurité (aide au changement de voie, aide au freinage, etc.), les caméras 360 et plus encore. Le bémol, c’est que pour y avoir accès, il faut passer d’un écran à l’autre en glissant avec son doigt comme on le ferait sur une tablette. Ce qui est génial assis dans votre salon, mais un peu moins quand on roule dans le trafic ou à vitesse de croisière sur l’autoroute. On peut aussi changer les modes de conduite et opter pour un mode AWD, un mode éco, un mode confort ou un mode plus dynamique. Et tenez-vous bien, pour avoir accès à ce menu non seulement faut-il appuyer sur un bouton pour l’afficher, mais il faut choisir encore à l’écran.

Autre défaut du petit véhicule, le levier de la transmission automatique qui exige un double mouvement pour enclencher le bon rapport. Un peu dérangeant au début.

Sur la route

Mais ces petits détails se font rapidement oublier quand on se lance à l’assaut des routes au volant du Volvo XC40. Que ce soit pour de plus longues randonnées comme celle qui m’a mené à Québec aller-retour, ou pour des déplacements en ville et sur les sinueuses routes de campagne, le Volvo XC40 affiche un aplomb certain dans toutes les conditions.

Ce n’est pas le plus sportif, malgré les 248 chevaux de son moteur 4 cylindres 2,0 litres, mais il répond avec enthousiasme quand on le sollicite. Le roulement se fait en tout confort et dans un silence plus que remarquable pour un véhicule de cette taille.

Les freinages sont efficaces, les suspensions et le châssis rigides permettent un peu de dynamisme dans les courbes sans entraîner de transfert de poids inopportun et le Volvo XC40 se montre à l’aise dans toutes les circonstances.

En fait, il n’est peut-être pas le meilleur dans chacun des aspects de la conduite, mais il est parmi la courte liste de ceux qui dominent dans chaque catégorie. Ce qui le distingue cependant, c’est qu’il a réussi à intégrer toutes les qualités dans un mélange homogène et efficace. Et pour cela, il faut bien l’avouer, il est devenu un de mes véhicules chouchou.

image