14 février 2013
Festival de musique traditionnelle de Saint-Bernard
10 ans ça se fête en grand!
Par: Le Courrier

Pour la 10e édition du festival de musique traditionnelle de Saint-Bernard, le comité organisateur n’a pas fait les choses à moitié. Et les visiteurs de l’an passé en ont été prévenus. La preuve, les billets du vendredi et du samedi se sont tous écoulés il y a plus d’un mois. Un phénomène que Michel Riopel, président du comité organisateur, n’a jamais vu, toutes éditions confondues.

Publicité
Activer le son

C’est dans l’église de Saint-Bernard-de-Michaudville que la petite municipalité accueillera, du 21 au 24 février, près de mille visiteurs, soit l’équivalent du double du nombre d’habitants.

« Cette édition ne sera pas qu’une simple édition cette année. Ce sera un évènement », lance M. Riopel, qui a même dressé une liste d’attente en cas d’annulation de la part de visiteurs.Il faut dire qu’il prépare cette édition depuis longtemps. « En 2009, j’ai commencé à parler du projet de la 10e édition avec les membres du comité. Je voulais que l’on rassemble les plus grands noms de la musique traditionnelle », poursuit-il.Et c’est ce qu’ils ont fait. Ils ont chacun dressé une liste des groupes qui ont le plus marqué les visiteurs durant leur passage au cours des neuf dernières années. Au final, Genticorum, Réveillons!, Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs, La Tuque Bleue, Les Chauffeurs à Pieds, Hommage aux Aînés, Tu m’en diras Tant!, De Temps Antan et Le Vent du Nord seront les groupes en vedette lors de cette édition spéciale. Les frères Berthiaume, David et Jean-François, membres de Réveillons! et originaires de Saint-Bernard, seront les porte-parole des célébrations.Bien que la tâche de rassembler tous ces noms puisse sembler difficile, M. Riopel n’a pourtant pas eu grand mal à les convaincre tous d’être présents lors de ces quatre jours de festivités.« Le seul coup de génie que j’ai eu a été d’approcher Le Vent du Nord en premier, avance-t-il. Si Le Vent du Nord acceptait à mes conditions, je savais qu’il serait difficile pour les autres groupes de dire non. »Les amateurs seront donc les premiers à entendre le nouveau matériel de cinq groupes qui sortiront leur album sous peu. D’ailleurs, chaque spectacle sera enregistré dans le but de créer un album souvenir, disponible l’année prochaine, sur lequel on pourra entendre une chanson de chaque groupe. Mais outre les spectacles qui débuteront à 19 h 30 en soirée, d’autres activités comme la Confiture (JAM) traditionnelle, le samedi 23 février, à l’école Aux Quatre-Vents, au pavillon de Saint-Bernard, de 13 h à 16 h, sont au programme. Il s’agit d’une activité pendant laquelle les groupes se réunissent pour jouer de manière improvisée. Une excellente façon pour les gens de s’initier à la musique traditionnelle. Sans oublier la danse avec le calleur Érick Tarte, de Saint-Thomas-d’Aquin, accompagné des musiciens Les Chauffeurs à pieds, qui se déroulera le dimanche à l’église.« À mon avis, c’est l’un des plus beaux moments. On voit des familles revenir chaque année. On voit les jeunes grandir. Et la danse, c’est l’une des meilleures façons d’initier les jeunes à la musique traditionnelle. La piste se transforme en salle de jeux et je trouve ça beau de voir ça! » Pour connaître la programmation complète ou pour plus d’information, on peut visiter le site Internet du festival à l’adresse www.chantezvous.com Comme chaque année, un service de dortoir sera offert à l’école de Saint-Bernard. Les personnes qui veulent réserver des places peuvent écrire à l’adresse courriel info@chantezvous.com.

image