25 juin 2015
15 km de nage pour la recherche sur le cancer
Par: Jennifer Blanchette
La Maskoutaine Maguy Deslauriers tentera de nager 15 kilomètres en sept heures au lac Massawippi afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer au CHUM. Photo courtoisie

La Maskoutaine Maguy Deslauriers tentera de nager 15 kilomètres en sept heures au lac Massawippi afin d’amasser des fonds pour la recherche sur le cancer au CHUM. Photo courtoisie

Après avoir vu un membre de sa famille combattre à deux reprises la maladie de Hodgkin, la Maskoutaine Maguy Deslauriers a décidé de s’investir dans la collecte de fonds pour la recherche sur le cancer. Le 5 juillet, elle tentera de franchir à la nage 15 kilomètres en sept heures dans les eaux du lac Massawippi.

publicité

La jeune femme de 23 ans a choisi de relever ce défi il y a à peine plus d’un mois et s’entraîne à la nage dans une piscine ou dans un lac une journée sur deux.

Pourtant, il y a près de six mois qu’elle n’avait pas pratiqué ce sport avant de s’inscrire à la compétition sportive La Traversée du Lac Massiwippi, en Estrie. « Je suis une athlète et j’aime me dépasser. Surtout, je voulais un défi qui soit de taille pour que les gens voient à quel point je suis déterminée et que c’est important pour moi », déclare Maguy.

D’ici le 5 juillet, elle espère amasser 2 000 $ ou plus en dons afin de financer la recherche sur le cancer au département d’hémato-oncologie du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM).

« J’ai choisi l’hémato-oncologie, car ce sont les jeunes qui sont les plus touchés par les lymphomes. »

Cette situation a été celle de son beau-frère, Fred, atteint d’un cancer des ganglions à l’âge de 30 ans. Il a combattu le cancer à deux reprises grâce à des traitements de chimiothérapie et une transplantation de ses cellules souches. Il est en rémission depuis deux ans.

Le risque de récidive n’est toutefois pas complètement écarté et si c’était le cas, le beau-frère de Maguy devrait se tourner vers les traitements expérimentaux. « C’est arrivé à Fred [le cancer des ganglions], mais il y a plein d’autres jeunes à qui ça arrive et eux aussi risquent d’être obligés d’avoir recours aux traitements expérimentaux », soutient l’étudiante en médecine à l’Université de Montréal.

Maguy Deslauriers assure que tous les dons recueillis seront versés au CHUM puisque les frais inhérents à son inscription à la Traversée ont été assumés par ses commanditaires, dont DEK Hockey Saint-Hyacinthe.

« J’ai tellement de détermination que je suis certaine que je vais compléter la traversée! », affirme-t-elle.

Pour encourager la jeune femme, visitez le site de sociofinancement www.yoyomolo.com et tapez Recherche sur le cancer dans la section activités populaires.

image