17 novembre 2011
30e anniversaire de Juste pour rire
159_31_1041ar5tc-arturobrachetti
Par: Le Courrier

Dans le cadre des célébrations entourant le 30e anniversaire du festival Juste pour rire, en juillet 2012, Arturo Brachetti ouvrira les festivités avec la présentation de son spectacle Brachetti, fait son cinéma, dans une mise en scène de Serge Denoncourt et sera de passage à Saint-Hyacinthe par la suite.

Après avoir fait le tour du monde avec son nouveau spectacle, celui que le livre Guiness des records décrit comme le transformiste le plus rapide au monde fera, pour la première fois, le tour complet de la belle province et sera de passage dans 14 grandes villes à l’été 2012.

Avec son spectacle Brachetti, fait son cinéma, l’artiste d’origine italienne revit son amour pour le septième art. Pendant une heure et demie, il personnifie plus de 80 personnages issus du monde du cinéma.La première partie étant principalement basée sur ses expériences personnelles télévisuelles et cinématographiques, Brachetti personnifie des personnages de son enfance, tels Zoro et Cruella d’enfer, des personnages issus des films d’horreur, tel le prêtre de l’exorciste face à Nosferatu ou encore le fantôme de l’opéra, ainsi que des personnages ayant marqué ses premières sorties au cinéma, dont Mary Poppins. La seconde partie, quant à elle, est quasi entièrement dédiée aux grands films hollywoodiens. Brachetti y personnifie Charlie Chaplin, King Kong, Schreck, Harry Potter, E.T., Judy Garland, Jack Sparrow, Blanche-Neige et plusieurs autres.« Mon spectacle est un zapping théâtral sur les personnages cinématographiques du vingtième siècle. Je personnifie plus de 80 personnages du cinéma, dont un long morceau consacré à des films d’Hollywood », précise Brachetti.

Des grandes retrouvailles

Brachetti, l’un des fleurons internationaux de Juste pour rire, n’a pas oublié que son premier one man show, L’homme aux mille visages, a été créé au Québec, par des Québécois, avec en tête de liste Serge Denoncourt qui en signait la mise en scène.

« En 1999, Gilbert Rozon a été le seul producteur à vouloir produire mon premier one man show. Ce que je faisais était perçu, à l’époque, comme étant un phénomène curieux en Italie. Donc, Juste pour rire a produit ce spectacle. Il a été vu dans plusieurs pays et a été fait en cinq langues en plus d’être présenté trois mois aux Folies Bergères à Paris. C’est un record! »C’est à l’occasion de la création de ce spectacle, qui lui a valu le prestigieux Molière du meilleur spectacle de l’année, que Brachetti a rencontré Serge Denoncourt qui compte d’ailleurs parmi ses amis très proches.« C’est une merveilleuse rencontre que j’ai faite en 1999. Serge Denoncourt qui ne faisait que des spectacles intellectuels ne voulait pas faire de spectacle de variétés. Il est venu en Italie me rencontrer et est tombé en amour avec l’Italie et la culture, à un point tel qu’il y a acheté une demeure, et il a eu envie de faire ce projet avec moi », relate-t-il.

Une complicité hors pair

Bien qu’il ait fait une version antérieure de son spectacle Brachetti, fait son cinéma pour Londres, en 2009, avec un metteur en scène anglais, il allait de soi pour le transformiste que Denoncourt signe la mise en scène de la production conçue pour l’international.

« Il y a un côté plus européen avec Denoncourt. Mais c’est surtout qu’il comprend mon imagination et je comprends ce dont il a besoin. Denoncourt a besoin d’être émerveillé et à deux on a les bons ingrédients », explique celui qui envisage même d’ouvrir un restaurant italien à Montréal avec Serge Denoncourt et Anne Dorval.Arturo Brachetti sera au Centre des arts Juliette-Lassonde les 21 et 22 septembre afin de présenter son nouveau spectacle. Les billets seront en vente dès le samedi 19 novembre à la billetterie du Centre des arts de Saint-Hyacinthe.

image