17 novembre 2011
159_31_700ru2tc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

Quelques observations supplémentaires concernant l’inauguration récente du Centre aquatique Desjardins. Premier constat, la Ville de Saint-Hyacinthe s’est enfin décidée à laisser tomber le mot récréoaquatique associé au projet depuis la première heure pour ne conserver que le mot aquatique. Une idée que nous revendiquions au COURRIER depuis la première heure également.

Quelques observations supplémentaires concernant l’inauguration récente du Centre aquatique Desjardins. Premier constat, la Ville de Saint-Hyacinthe s’est enfin décidée à laisser tomber le mot récréoaquatique associé au projet depuis la première heure pour ne conserver que le mot aquatique. Une idée que nous revendiquions au COURRIER depuis la première heure également.

Second constat : une erreur ou une imprécision s’est glissée dans le communiqué de presse officiel de la Ville de Saint-Hyacinthe. On précise que le centre aquatique est l’oeuvre de ACDF Architecture, la firme où travaille l’un des organisateurs de la dernière campagne du maire Bernier. Il me semble qu’il aurait été plus juste d’ajouter le nom de Tremblay L’Écuyer Associés.

Toujours à propos du Centre aquatique, Ghislaine Lussier, une lectrice, nous a écrit un petit mot pour nous dire qu’elle le trouve très beau, très propre qu’elle apprécie la programmation. Elle ne comprend pas que des gens soient encore insatisfaits. Seul point négatif selon elle, le manque d’éclairage dans le stationnement. Bonne observation Mme Lussier.

Pour agrémenter de sa jolie présence les célébrations entourant l’ouverture du Centre aquatique, la championne olympique de plongeon Annie Pelletier a touché des honoraires de 500 $.

Autre perturbation dans le merveilleux monde de la restauration maskoutaine. Le restaurant Rendez-vous chez Lysane du centre-ville de Saint-Hyacinthe vient de changer de main et il portera bientôt un autre nom également. Le nouveau propriétaire est Dominic Pigeon.

image