8 décembre 2011
159_34_700ru2wc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

Notre reportage sur la situation des restaurants PFK de Saint-Hyacinthe, Beloeil et Granby qui tardent à adopter le module d’enregistrement des ventes obligatoire depuis le 1er novembre a fait son chemin jusque dans le Journal de Montréal. Selon certains observateurs, cette situation ne serait pas étrangère aux difficultés financières du franchisé Priszm. Le fonds de revenu ontarien est actuellement en restructuration, une situation qui ne le relève pas de ses obligations en regard de la nouvelle obligation cependant.

publicité

Notre reportage sur la situation des restaurants PFK de Saint-Hyacinthe, Beloeil et Granby qui tardent à adopter le module d’enregistrement des ventes obligatoire depuis le 1er novembre a fait son chemin jusque dans le Journal de Montréal. Selon certains observateurs, cette situation ne serait pas étrangère aux difficultés financières du franchisé Priszm. Le fonds de revenu ontarien est actuellement en restructuration, une situation qui ne le relève pas de ses obligations en regard de la nouvelle obligation cependant.

Les Galeries Saint-Hyacinthe verront bientôt La Vie en Rose. Ce détaillant de lingerie vient de mettre la main sur onze magasins de la bannière Ainsi Soit-Elle, dont celui des Galeries.

Sylvie Gosselin, du commerce La Boîte à savons, n’est pas prête d’oublier son 48e anniversaire de naissance. Le gâteau que lui ont remis ces cinq enfants et petits-enfants a fait courir les pompiers de Saint-Hyacinthe, alertés par la fumée provoquée par des feux de Bengale. Mais au lieu de se faire passer un savon, Mme Gosselin a eu droit à une belle photo en compagnie d’un pompier.

Nos condoléances au président de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, Richard Flibotte, qui est en deuil de son père. Gaston Flibotte s’est éteint le 1er décembre à l’âge de 84 ans. Ses funérailles seront célébrées demain à Saint-Hyacinthe.

Petite précision concernant notre reportage publié la semaine dernière à propos du retard de neuf mois dans l’échéancier du futur Complexe de diagnostic et d’épidémiosurveillance vétérinaires du Québec. Contrairement aux informations qui nous avaient été données, ce sont 80 employés qui y travailleront, dont 50 de la Faculté de médecine et 30 du MAPAQ.

image