28 juin 2012
Pas de loyer à rabais
160_11_778pp2zc-logement2-2
Par: Martin Bourassa

Si les locataires pensent pouvoir tirer profit des malheurs des locateurs en profitant de loyer à la baisse ou de mois gratuits, ils sont dans l’erreur.

Les locateurs ne semblent pas disposés à offrir des incitatifs pour louer à tout prix. Ils préfèrent de loin miser sur le service et attendre le bon locataire, c’est-à-dire des locataires avec des dossiers de crédit en ordre ou qui ont de bonnes références.

« Baisser les loyers n’est pas une solution à court terme, c’est un couteau à double tranchant et ce n’est pas correct pour nos locataires de longue date. Il faut se démarquer autrement. De toute façon, baisser les prix ne donne rien quand la demande n’est pas là », estime Nellie Robin, du Groupe Robin.Même son de cloche du côté de Gilles Tanguay, des Immeubles GF.« Pour arriver à louer un logement, il faut faire plus de visites qu’auparavant. Les locataires sont plus exigeants, alors on va être plus négociable et accommodant sur les petites choses comme la peinture. Pour le reste, je préfère attendre le bon locataire plutôt que de louer à tout prix. »Outre les logements à louer en grand nombre, le propriétaire des Immeubles GF se dit interpellé par le grand nombre d’immeubles locatifs en vente sur le marché, des immeubles qui sont bien souvent offerts à des prix déraisonnables.« Je suis dans le camp des acheteurs, mais il n’y a pas grand-chose d’abordable sur le marché. Les vendeurs demandent le gros prix. Ceux qui achètent ces temps-ci sont des novices. Ils pensent faire un coup d’argent en investissant dans l’immobilier, mais sous-estiment les rénovations nécessaires et tout le trouble qui vient avec le fait d’être propriétaire. Les belles années sont passées pour les locateurs car avec les règles et les contraintes de la Régie du logement qui limitent les hausses de loyer, il n’y a pas d’argent à faire. Placer son argent à la bourse ou à la banque procure presque autant et c’est beaucoup moins prenant », ironise Gilles Tanguay.

M.B.

image