25 octobre 2012
160_28_700ru2qc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

En affichant ses couleurs et en hissant le drapeau arc-en-ciel devant l’Hôtel de Ville de Saint-Hyacinthe le 17 mai dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie, la Ville a retenu l’attention. Tellement qu’elle s’est vu remettre une mention honorable à titre de Partenaire par excellence, samedi à Montréal, à l’occasion du Gala Arc-en-Ciel du Conseil québécois des gais et lesbiennes.

Publicité
Activer le son

En affichant ses couleurs et en hissant le drapeau arc-en-ciel devant l’Hôtel de Ville de Saint-Hyacinthe le 17 mai dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie, la Ville a retenu l’attention. Tellement qu’elle s’est vu remettre une mention honorable à titre de Partenaire par excellence, samedi à Montréal, à l’occasion du Gala Arc-en-Ciel du Conseil québécois des gais et lesbiennes.

Un prix n’attend pas l’autre pour la Ville de Saint-Hyacinthe. Celle-ci a mérité une attestation 5 étoiles dans le cadre du Programme d’excellence en eau potable du Réseau Environnement, un regroupement multisectoriel de spécialistes en environnement du Québec. Ces attestations sont remises aux municipalités dont les stations de traitement surpassent les normes de qualité en matière de traitement d’eau potable. Cela devrait « chlore » le débat…

Parlant d’hommage, le directeur général du CLD et de la Cité de la biotechnologie, Mario De Tilly, a eu droit au sien dans le cadre d’InnoVet 2012. Le ministre de l’Agriculture, François Gendron, le maire Claude Bernier et le député Émilien Pelletier ont assuré les éloges. Malheureusement, Le Courrier de Saint-Hyacinthe n’avait pas été invité à la fête. À l’image des appels d’offres de la Cité, la cérémonie était semble-t-il sur invitation restreinte…

La mode est décidément aux distinctions à Saint-Hyacinthe. Le rédacteur en chef du COURRIER est l’un des trois finalistes au prix de journalisme Rosaline Ledoux 2012, de la Fédération des agricultrices du Québec. Son portrait de Raymonde Plamondon, présidente de la Fédération et mairesse de Saint-Valérien, a retenu l’attention du jury. C’est la journaliste Pascale Navarro, du magazine VITA, qui l’a emporté. Mélissa Guillemette, de la Gazette des femmes, était l’autre finaliste de ce prix.

image