7 mars 2013
160_47_700ru2jc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

Publicité
Activer le son

Les résidants du secteur Douville pourraient bien finir par l’avoir leur Tim Hortons. À défaut de s’installer dans le complexe du Groupe Robin au coin du boulevard Laurier et du boulevard Casavant, il s’installerait plutôt à proximité de l’aéroport, dans l’ancienne station-service.

Dans la catégorie « espèce en voie de disparition », un autre dépanneur a fermé ses portes sur le territoire de la Ville de Saint-Hyacinthe. Il s’agit de l’Épicerie Saint-Thomas qui faisait face à l’église dans le secteur Saint-Thomas-d’Aquin, une institution pour les gens du secteur.

Notre question Internet de la semaine au sujet du Collège Antoine-Girouard et du Séminaire a suscité beaucoup d’intérêt. Parmi ceux qui ont pris la peine de nous écrire pour nous transmettre directement leur commentaire, on retient ce commentaire formulé par le prêtre retraité Georges Benoit: « Oui je trouve que le Séminaire en a assez fait, même trop. Le Collège est déficitaire depuis plusieurs années. Comme on dit en québécois : assez, c’est assez ».

Le NPD a mis en ligne son temple de la honte en hommage « aux centaines de candidats défaits, de collecteurs de fonds et d’amis du parti venus garnir les rangs du Sénat. Leurs contributions douteuses et leurs personnalités énigmatiques font en sorte qu’ils se retrouvent au Temple de la honte du Sénat ». Dans la liste, on retrouve l’illustre Georges-Casimir Dessaulles. « Ayant siégé au Sénat pendant plus de 23 ans, Dessaulles n’a parlé que deux fois à la Chambre avant de rendre les armes à l’âge de 102 ans. » Gageons qu’il aura toutefois marqué davantage la politique maskoutaine, québécoise et canadienne que bien des élus du NPD. Une initiative douteuse.

image