10 mai 2012
160_4_700ru2sc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

En raison de circonstances hors de son contrôle reliées à l’état du terrain qu’elle a récemment vendu, la Société d’agriculture de Rouville n’organisera pas la 143 e édition de l’Expo agricole de Rougemont cette année. On parle d’une relâche d’une année seulement, le temps de revoir la formule. Bons joueurs, les dirigeants de la Société invitent les amateurs à se rendre aux autres expositions agricoles, dont à celle de Saint-Hyacinthe qui en sera à sa 175 e édition.

publicité

En raison de circonstances hors de son contrôle reliées à l’état du terrain qu’elle a récemment vendu, la Société d’agriculture de Rouville n’organisera pas la 143 e édition de l’Expo agricole de Rougemont cette année. On parle d’une relâche d’une année seulement, le temps de revoir la formule. Bons joueurs, les dirigeants de la Société invitent les amateurs à se rendre aux autres expositions agricoles, dont à celle de Saint-Hyacinthe qui en sera à sa 175 e édition.

Parmi les échos qui découlent des récents États généraux sur l’avenir économique de la MRC, on raconte qu’une participante a indiqué que le slogan « Saint-Hyacinthe la jolie » était dépassé et usé à la corde. Elle proposait une nouvelle formule du genre « Saint-Hyacinthe, la dynamique ». Tiens, pourquoi pas un concours?

Certains observateurs attentifs des États généraux suggèrent que l’idée d’interdire l’accès des ateliers aux journalistes avait pour but de permettre aux participants de casser du sucre sur le dos du COURRIER, un journal reconnu pour faire la vie dure aux décideurs locaux et colporter une image négative de la région. Faut dire qu’il y a très peu de farouches partisans de la transparence et de l’information au sein du comité de vision stratégique derrière les États généraux.

C’est la firme Construction CPB qui a obtenu le mandat de réaliser les travaux d’agrandissement de l’école Raymond à Saint-Hyacinthe, ce qui se traduira par l’ajout de deux classes. On parle d’un contrat estimé à 200 000 $.

Le personnel et la clientèle du pavillon Casavant de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe profiteront bientôt de nouveaux équipements de climatisation, de ventilation et de chauffage. Les travaux de 1,3 M$ seront l’affaire du Groupe Drumco Construction.

image