26 septembre 2013
161_24_700ru2mc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

Au détour d’une rencontre fortuite entre l’éditeur du COURRIER et le candidat à la mairie de Montréal, Marcel Côté, cofondateur de la firme Secor, ce dernier a spontanément louangé la belle ville de Saint-Hyacinthe et tout particulièrement son centre-ville. « Saint-Hyacinthe a sans doute le plus beau centre-ville de tout le Québec. Le futur de votre ville se trouve au coeur du centre-ville, et non le long de l’autoroute 20 », selon M. Côté.

Parlant de la mairie de Montréal et du centre-ville, l’ancien maire Pierre Bourque a été vu au Marché public lors du Rendez-vous des Papilles. Et on risque de le revoir avant longtemps puisqu’il est maintenant installé dans la région, soit du côté de Saint-Denis-sur-Richelieu.

Un maire qui n’a pas été vu à Saint-Hyacinthe au cours du week-end est celui de Saguenay, Jean Tremblay. Il faut dire qu’il en a plein les bras, lui qui a été éclaboussé par un rapport du ministère des Affaires municipales faisant état d’irrégularités dans l’octroi de contrats par Promotion Saguenay, un OSBL à vocation économique créé par le maire. Des contrats auraient été octroyés par l’organisme sans qu’il y ait de soumissions publiques. Selon le rapport du MAMROT, « Promotion Saguenay a agi dans des champs de compétence qui ne pouvaient lui être délégués par la Ville de Saguenay, alors que l’organisme a agi à la place de celle-ci et en utilisant des fonds provenant essentiellement de la Ville ». Tiens, tiens, ça me rappelle vaguement quelque chose…

La grande famille du COURRIER s’est agrandie récemment avec la naissance de Léo, premier enfant de notre journaliste culturelle Amilie Chalifoux. Félicitations aux heureux parents!

image