31 décembre 2013
161_38_700ru2ac-rumeurs
Par: Martin Bourassa

publicité

Gros lunch d’affaires la semaine dernière à La Piazzetta entre le directeur général de la MRC des Maskoutains, Gabriel Michaud, et le directeur général du CLD Les Maskoutains, Mario De Tilly. Au menu, il y a fort à parier que les deux hommes ont discuté de l’intérêt soudain des maires ruraux pour les affaires du CLD, dont le loyer exorbitant et une réserve de 100 000 $ en 2014 pour les mauvaises créances anticipées. Il est étrange de constater que la préfet de la MRC et présidente du CLD, Francine Morin, et aucun des maires siégeant au CLD ne soient en mesure de répondre aux questions de la MRC.

L’histoire de ce lunch d’affaires de fin d’année ne dit pas cependant lequel des deux hommes a acquitté la facture et le portera à son compte de dépenses. Les mauvaises langues diront que dans les deux cas ce sont les contribuables qui vont payer. On se consolera cependant en se disant que l’an dernier, ce même repas d’affaires aurait pu avoir lieu à L’Escabèche.

Comme petite lecture de fin d’année, nous avons dévoré l’édition de décembre du Technopolitain, le bulletin d’information économique de la grande région de Saint-Hyacinthe. On y présentait « Le vrai portrait économique de Saint-Hyacinthe », accolé à une entrevue avec Régis Martel, économiste principal à Emploi-Québec Montérégie. Le titre du texte principal dit tout : « Notre économie se porte bien, tous les chiffres le prouvent ». On en prend note.

Ce texte a une fois de plus servi à balayer du revers de la main les prétentions catastrophes annoncées par le Conference Board le 6 mai, en rappelant que « plusieurs acteurs socio-économiques avaient rapidement émis des doutes sur ces chiffres inquiétants. » C’est vrai, la réplique du CLD s’était fait attendre jusqu’au 17 mai, tandis que celle d’Emploi-Québec était venue à la mi-juin. Plus rapide que ça, tu meurs…

image