1 mai 2014
162_3_700ru2rc-rumeurs
Par: Martin Bourassa

Publicité
Activer le son

Le nouveau ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis, n’a pas manqué d’ajouter son grain de sel dans le dossier des veaux maltraités sur une ferme d’élevage de Pont-Rouge, reliée à Délimax. Interrogé par le Journal de Montréal, il n’a pas caché son indignation. « Dans ce cas-là, c’est bien simple. S’il y en a qui ont peur de l’UPAC, d’autres vont avoir peur du MAPAQ. Je suis de ceux qui croient qu’une société est jugée sur la façon dont elle traite ses animaux », a-t-il précisé en ajoutant qu’il pourrait y avoir des conséquences pour les entreprises responsables des mauvais traitements envers les animaux.

Il est quand même curieux d’entendre le ministre Paradis parler de l’UPAC, lui dont le nom a été évoqué récemment devant la Commission Charbonneau par le directeur général de Pavages Maska, qui parlait du député de Brome-Missisquoi comme « d’une vieille connaissance qui me donne certains renseignements d’ordre légal ou de l’information quand il en avait ».

L’ex-députée de Saint-Hyacinthe-Bagot, Ève-Mary Thaï Thi Lac nous a fait parvenir un communiqué dans lequel elle donne et motive son appui au député de Richmond-Arthabaska André Bellavance à la direction du Bloc québécois. « C’est le leader dont nous avons besoin pour recruter les meilleures candidatures et présenter à l’électorat un Bloc québécois renouvelé. » Fait à signaler, elle ne se présente jamais comme candidate à l’investiture dans le comté dans ce communiqué, même si elle se dit membre de l’équipe de M. Bellavance.

C’est aujourd’hui jeudi que se déroule la Journée Passion Détail à Saint-Hyacinthe. Des surprises et des petites attentions vous attendent dans des dizaines de boutiques et commerces, dont au COURRIER.

image