12 mai 2011
Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe
300 000 $ pour appuyer le diocèse
Par: Le Courrier
La Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe tente de ramasser 300 000 $ cette année. Sur la photo, de gauche à droite, l'évêque Mgr François Lapierre, le président d'honneur de la campagne 2011, Claude Saint-Germain, et le directeur général de la fondation, Jacques Bilodeau.

La Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe tente de ramasser 300 000 $ cette année. Sur la photo, de gauche à droite, l'évêque Mgr François Lapierre, le président d'honneur de la campagne 2011, Claude Saint-Germain, et le directeur général de la fondation, Jacques Bilodeau.

Cette année, la Fondation du diocèse de Saint-Hyacinthe tentera d’amasser plus de 300 000 $ en dons. L’édition 2011 de la campagne de financement est sous la présidence de l’homme d’affaires sorelois Claude Saint-Germain.

Publicité
Activer le son

Si la somme peut paraître énorme aux yeux de certains, l’évêque du diocèse, Mgr François Lapierre, a expliqué que les coûts annuels des services de formation chrétienne étaient très dispendieux. « L’Église contribue à la paix et à la communion […] tout ça ne peut se faire sans soutien économique », a-t-il ajouté. L’évêque a affiché la certitude que le montant serait atteint.

Le président d’honneur était visiblement touché d’avoir été choisi. Claude Saint-Germain a étudié dans des écoles diocésaines de Saint-Hyacinthe et voit cette responsabilité comme une occasion de rendre la pareille pour cette charité. « D’année en année, les besoins augmentent. Je vous invite donc à répondre positivement» , a lancé Claude Saint-Germain.Mgr Lapierre en a profité aussi pour remercier les 350 bénévoles du diocèse. « Nos services apportent un service inestimable, parfois méconnu », a-t-il dit. En plaisantant sur un morceau de plafond s’étant décroché la nuit précédant le lancement de la campagne, l’évêque a tenu à préciser que tout l’argent n’est pas investi dans les immeubles, mais dans la formation des jeunes catholiques. À la suite de la conférence de presse, un questionnaire de connaissances générales sur le diocèse a été animé par le directeur général de la fondation, Jacques Bilodeau. Un moment amusant qui a permis gens d’en apprendre plus sur leur milieu religieux. Les paroissiens ont entre autres appris que le diocèse compte plus de 400 000 personnes, rassemble 85 paroisses et 96 lieux de culte. Chaque année, une municipalité est mise de l’avant par la fondation. Pour la 34e édition, c’est celle du président d’honneur, Sorel-Tracy, qui a été sélectionnée. La première messe y aurait été donnée en 1642.

image