28 avril 2016
Maison Alternative de Développement Humain
35 années d’accompagnement et d’humour en santé mentale
Par: Alice De guise
Natacha Laplante, Annie Guindon, Christiane Laplante, Françoise Pelletier et Louise Cusson, ­intervenantes à la Maison alternative de développement humain, sont à la tête du Gala Hilarant qui aura lieu le 7 mai au Centre culturel Humania Assurance. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Natacha Laplante, Annie Guindon, Christiane Laplante, Françoise Pelletier et Louise Cusson, ­intervenantes à la Maison alternative de développement humain, sont à la tête du Gala Hilarant qui aura lieu le 7 mai au Centre culturel Humania Assurance. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Maison Alternative de Développement Humain (MADH), organisme d’hébergement et de réinsertion sociale en santé mentale, fête son 35

Publicité
Activer le son

C’est Charly Pop, artiste maskoutain, qui chapeaute la levée de fonds. « C’est ­important pour moi d’aider les gens et de me sentir utile. Aider mon prochain me nourrit énormément. J’embrasse ­plusieurs causes et je suis fier de pouvoir donner un coup de main surtout à l’équipe de MADH. Ça va être une soirée magnifique avec de nombreuses activités », explique l’animateur.

Tout d’abord, le gala commencera par un cocktail, animé par DJ MAVRYK, qui permettra de discuter et d’échanger sur la réalité vécue par les gens vivant avec des troubles de santé mentale. Puis, s’en suivra un Deux ex machina (improvisation de longue durée) offerte par la LAIT. Par la suite, un spectacle d’humour débutera. L’humoriste Geneviève ­Gagnon (Cours toutoune) prendra les commandes de la soirée. À l’animation, on retrouve Charly Pop qui, lui aussi, offrira une performance. Un encan silencieux ainsi que des tirages sont ­également prévus au cours de la soirée.

« Nous trouvions ça important de faire une soirée avec une thématique humoristique même si la cause pour laquelle nous amassons des sous ne l’est pas vraiment. Sans l’humour, ici, à la MADH, on ne s’en sortirait pas. Nous avons besoin de prendre la vie avec un grain de sel et beaucoup de rires. C’est une partie bien importante pour nous les intervenantes », soutient Louise Cusson, intervenante et gestionnaire de la MADH.

En bref, la MADH propose un hébergement transitoire, un programme de ­réinsertion sociale ainsi qu’un suivi ­post-hébergement. Il est important de préciser que les personnes admissibles au soutien de la MADH doivent avoir été stabilisées préalablement.

« Étant un organisme communautaire, nous vivons des compressions gouvernementales perpétuelles. Nous devons ­toujours faire plus avec moins. C’est pour cette raison que nous créons des activités de sociofinancement comme le Gala ­Hilarant », précise Fançoise Pelletier, intervenante en art thérapie et gestionnaire de la MADH.

Le coût des billets est de 25 $. Pour s’en procurer, il suffit de téléphoner à l’organisme au 450 774-6139.

image