17 janvier 2013
350 places de stationnement?
Par: Le Courrier

Est-il vrai, M. le maire Bernier et membres du conseil, que le promoteur du spectaculaire projet de trois glaces a demandé d’avoir accès à 350 places de stationnement?

Comment se fait-il que cette demande du promoteur n’a pas été mentionnée lors de votre « soirée d’information »? Pourquoi vouloir garder secrètes certaines informations? Est-il vrai que depuis le départ de Daniel Larocque, gestionnaire des stades municipaux, les coûts de gestion du personnel ont explosé? Ne serait-il pas intéressant de mettre les employés municipaux au défi de faire aussi bien que le privé. Et en tant qu’administrateur de la ville, membres du conseil, vous pourriez mettre l’épaule à la roue. Si vous concentrez toutes les activités au même site, ne croyez-vous pas qu’il pourrait y avoir un risque plus élevé d’accidents? Des jeunes enfants et des autos (350 autos), c’est un mélange explosif, sans oublier l’alcool. Pourquoi ne pas proposer au promoteur un terrain dans un parc industriel, terrains qui sont vendus aux promoteurs à 93 sous le pied carré, sachant qu’il restera là 60 ans, ce sera différent que de les céder à des spéculateurs, qui ont différents trucs pour les revendre à profit quelques années plus tard. En terminant, je me demande si c’est vrai la rumeur qui veut que les promoteurs des arénas aient été présentés aux membres du conseil municipal par un promoteur influant de Saint-Hyacinthe la Jolie. Sommes-nous influencés par la commission Charbonneau ou avons-nous raison de nous méfier? Une chose est certaine, pour la construction « du cabanon » des loisirs de Saint-Liboire, les citoyens ont eu le temps pour donner leur opinion. Peut-être avons-nous peur, mais une chose est certaine, plusieurs citoyens ont une mauvaise impression lorsque l’on voit à quelle vitesse la Ville veut régler ce dossier. Qu’avons-nous à gagner en voulant tout faire si rapidement?

Pierrôt Arpin, joueur de hockey et contribuable

image