11 août 2011
5 600 kilomètres à pied, ça use les souliers de Jean Brault!
Par: Martin Bourassa
Jean Brault, de Saint-Liboire, a amorcé à Saint-Hyacinthe samedi la dernière ligne droite de 900 kilomètres de la grande traversée du Canada au pas de course qui le mènera de Vancouver à Gaspé.

Jean Brault, de Saint-Liboire, a amorcé à Saint-Hyacinthe samedi la dernière ligne droite de 900 kilomètres de la grande traversée du Canada au pas de course qui le mènera de Vancouver à Gaspé.

Moment de grande émotion, samedi, à l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe où il travaille, alors que Jean Brault était de passage dans le cadre de la grande traversée du Canada au pas de course qu’il a entreprise à Vancouver le 1er mai. Quelque 85 jours plus tard, ce résident de Saint-Liboire était de retour brièvement à la maison, en route vers son ultime étape, Gaspé.

Son projet, intitulé « Les 100 petits pas de Jean », vise à recueillir des fonds pour le programme Sport-Études de l’école primaire Henri-Bachand de Saint-Liboire et pour une collègue atteinte de sclérodermie généralisée. Il souhaite également par cette initiative favoriser l’activité physique chez les jeunes.

Ce court bain de foule au milieu des siens lui aura permis de recharger ses batteries et de trouver la motivation nécessaire à compléter son incroyable odyssée. Il lui reste encore près de 900 kilomètres à parcourir afin de rejoindre la dernière étape de son périple d’un océan à l’autre, une randonnée de près de 6 000 kilomètres qu’il compte accomplir en quatre mois.On calcule que depuis son départ de Vancouver au printemps, Jean Brault a parcouru en moyenne 55 kilomètres par jour, soit plus d’un marathon quotidiennement! « De Vancouver à Gaspé, il aura su nous transmettre l’importance d’un mode de vie actif. Sur les traces de Terry Fox, il demeurera un modèle pour tous les résidents de sa région, petits et grands », ont souligné ses proches venus nombreux pour l’accueillir et lui rendre un hommage particulier lors de son passage à Saint-Hyacinthe.

image