23 juin 2016
LHJMQ
À 25 ans, Raphaël Pouliot nommé adjoint au directeur général des Huskies
Par: Maxime Prévost Durand
En plus de ses nouvelles fonctions, Raphaël Pouliot demeurera dépisteur en chef des Huskies. Photo Courtoisie

En plus de ses nouvelles fonctions, Raphaël Pouliot demeurera dépisteur en chef des Huskies. Photo Courtoisie

Déjà dépisteur en chef des Huskies de Rouyn-Noranda depuis deux saisons, le Maskoutain Raphaël Pouliot aura de nouvelles fonctions en vue de la campagne 2016-17. Le jeune homme de 25 ans a été nommé la semaine dernière adjoint au directeur général de l’équipe de la LHJMQ de l’Abitibi-Témiscamingue.

publicité

Cette nomination fait suite au départ de Mario Duhamel à Gatineau, peut-on lire dans un communiqué diffusé sur le site des Huskies. « Je me sens privilégié, ça démontre une belle marque de confiance », a soutenu Pouliot, rejoint par LE COURRIER en début de semaine.

Fils de l’entraîneur du Titan d’Acadie-Bathurst Mario Pouliot et lui-même un ancien joueur de hockey, Raphaël a joint l’équipe de dépisteurs des Huskies il y a quatre ans, immédiatement après la fin de sa carrière junior. « J’étais allé jouer au niveau universitaire à Moncton et c’est là que j’ai commencé comme recruteur pour l’équipe. Je m’occupais des Maritimes. Puis, après ma deuxième année, j’ai été nommé dépisteur en chef. »

Son implication au sein de l’organisation a contribué aux succès de l’équipe cette saison. Les Huskies ont remporté la Coupe du Président (équipe championne de la LHJMQ), en plus d’atteindre la finale du tournoi de la Coupe Memorial (championnat canadien junior). « On a bâti l’équipe à partir du repêchage. Cette année, on avait 16 ou 17 joueurs issus du repêchage », fait-il observer.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les Huskies seront de nouveau compétitifs la saison prochaine, croit-il. « L’année suivant une participation à la Coupe Memorial est parfois plus difficile, mais je pense qu’on devrait être une équipe compétitive. On avait un bon noyau de joueurs de 18 ans. Même si on va perdre des morceaux intéressants, je pense qu’on a encore des joueurs solides. »

Quel joueur le CH devrait-il sélectionner?

À quelques heures du repêchage de la LNH (qui se tiendra demain soir à Buffalo), LE COURRIER a demandé a Raphaël Pouliot quel joueur il sélectionnerait à la place du Canadien de Montréal, qui choisira au 9e rang. Le dépisteur des Huskies ne s’est toutefois pas trop mouillé.

« C’est certain qu’au 9e rang, les grosses têtes d’affiche ne devraient plus être présentes, comme les Pierre-Luc Dubois et Matthew Tkachuk. C’est difficile de déterminer quel joueur prendre à la place du Canadien parce qu’il y a tellement de choses qui peuvent arriver. Ça va être intéressant de voir ce qui va se passer. »

Marc-André Bourdon promu

Impliqué auprès des Huskies pour le recrutement, l’ancien défenseur Marc-André Bourdon deviendra quant à lui le directeur du développement des joueurs, a indiqué l’organisation dans la foulée du remaniement de personnel.

Le Maskoutain, qui avait fait son stage junior avec la formation de Rouyn-Noranda, épaulait au cours de la dernière saison Raphaël Pouliot pour le recrutement lors de tournois ciblés. Il aura dorénavant la tâche de superviser le développement des joueurs repêchés.

image