6 octobre 2011
Complexe sportif à l'école Fadette
À la recherche de la subvention perdue
Par: Le Courrier

Après une première tentative infructueuse, la Commission scolaire et la Ville de Saint-Hyacinthe déposeront à nouveau une demande de subvention au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) d’ici la fin du mois en vue d’obtenir l’aide financière nécessaire à la construction d’un nouveau complexe sportif de 8 M$ adjacent à l’école Fadette.

Les commissaires scolaires et les conseillers municipaux ont adopté une résolution en ce sens lors de leur dernière séance publique respective.

La première demande du tandem, formulée dans le cadre de la mesure « Ajout d’espace » en juin 2010, s’était rapidement retrouvée en dessous de la pile. C’est que le MELS accorde actuellement une priorité aux demandes de subventions qui visent l’ajout de nouvelles salles de classe, devenues nécessaires depuis la diminution des ratios maître-élèves en éducation préscolaire et primaire. Les groupes-classe étant désormais plus petits, ils sont aussi plus nombreux.« De nos discussions avec le Ministère, on a compris qu’on passait après pas mal tout le monde », a expliqué Jean-François Soumis, directeur du service des Ressources matérielles à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, précisant du même souffle que la requête maskoutaine n’avait pas été officiellement rejetée.La Commission scolaire et la Ville de Saint-Hyacinthe se tournent donc vers le « Programme de soutien aux installations sportives et récréatives – Phase II », une enveloppe budgétaire consacrée à des fins sportives plutôt que scolaires, pour déposer la nouvelle demande. Celle-ci respecte essentiellement le même montage financier que la précédente. Selon ce modèle, si la subvention est octroyée, la moitié des coûts reliés au projet serait financée par le MELS. La Ville paierait 40 % de la facture totale (3,2 M$) et la Commission scolaire assumerait la part restante de 10 %.Dans les circonstances, l’infrastructure, qui servirait d’abord aux besoins scolaires, doit également être partagée avec la communauté. La Ville souhaite d’ailleurs y reloger les clubs de judo, d’haltérophilie, de boxe et de gymnastique, qui devaient initialement être partie prenante du centre aquatique. Ce projet de déménagement ne s’est toutefois jamais matérialisé en raison des coûts jugés excessifs. Pour l’école secondaire Fadette, qui accueillera bientôt des élèves de la première à la cinquième secondaire et qui s’enorgueillit d’un solide programme sports-études, la construction d’un gymnase digne de ce nom est nécessaire depuis belle lurette.Advenant une réponse positive du Ministère, les travaux de construction du centre sportif devraient se terminer au plus tard le 31 mars 2015.-30-

image