25 septembre 2014
La rose
À Latulippe
Par: Le Courrier

Une rose posthume pour Gilles Latulippe. Sans contredit, le Québec a perdu un grand comique avec le décès du roi du burlesque. Il ne donnait pas dans l’humour subtil ou absurde, mais dans le rire bien gras. Le rire qui fait du bien. J’ai grandi avec les éternelles reprises de Symphorien et surtout avec les Brillant. Je n’ai pas dû manquer un seul épisode des aventures de Théo, Anatole et Agnès. Même que mardi soir, j’ai encore trouvé le moyen de sourire en regardant une reprise de Symphorien, une émission beaucoup plusdrôle que Lol:-). Et de loin.

image