9 février 2012
La Coop aux p’tits soins
À l’écoute de ses membres depuis plus de dix ans
Par: Le Courrier
Bruno Decelle, dirigeant de la Coopérative de solidarité aux p'tits soins

Bruno Decelle, dirigeant de la Coopérative de solidarité aux p'tits soins

Le docteur Gilles Viens, figure bien connue dans la communauté maskoutaine, est l’un des instigateurs de la création de la Coop aux p’tits soins, en 1999. Lorsqu’il a participé aux célébrations entourant le 10e anniversaire de la Coopérative, il se disait très fier du chemin parcouru par cette entreprise d’économie sociale.

publicité

Dirigée par Bruno Decelle depuis 2004, elle offre des services d’entretien ménager et de maintien à domicile. Sa clientèle est formée de personnes en perte d’autonomie, référées par le CLSC, ou par des personnes de 65 ans et plus. La Coopérative projette d’élargir ses services à une clientèle plus vaste, dont celle des familles, au cours des prochains mois.

« Nous proposons le service d’entretien ménager léger ou les grands ménages. Pour ce qui est du maintien à domicile, nous pouvons aider pour le lavage, les courses, la prise de médication ou toute autre tâche de la vie quotidienne. Par contre, nous ne nous occupons pas des soins d’hygiène ou actes médicaux qui sont effectués pas le personnel du CLSC », précise M. Decelle. En 2005, la Coop aux p’tits soins a conclu une entente avec le CLSC qui, depuis ce temps, achète ses services. Dans certains cas, le CLSC peut accorder une subvention pour les travaux ménagers. « Actuellement, ce sont près de 60 % de nos services qui sont achetés par le CLSC », mentionne M. Decelle.

Quelques chiffres

Du 1er avril 2010 au 31 mars 2011, la Coop aux p’tits soins avait 869 dossiers actifs. Elle a effectué 23 104 visites à domicile, ses 83 employés ont exécuté 70 491 heures de services à domicile et 137 interventions ont permis de vérifier la qualité des services.

Sur cinq ans, de 2006 à 2011, le chiffre d’affaires a crû de 690 000 $ pour atteindre 1,6 M$ en 2011 et, 17 emplois ont été créés. La moitié des 83 employés font 30 heures et plus de travail par semaine et huit personnes s’occupent de la gestion.

Une population vieillissante

De concert avec les autres travailleurs du secteur de la santé, Bruno Decelle s’interroge sur les effets du vieillissement de la population, un phénomène vécu au quotidien dans son secteur d’activité.

« Sera-t-on capable de livrer la marchandise? Telle est la question. Les listes d’attente ne sont pas très longues pour l’instant au CLSC, mais ce ne sera sans doute pas le cas dans cinq ans, si rien n’est fait pour améliorer les structures. Le financement doit arriver et assez rapidement », affirme-t-il.

Fonds du Pacte rural

À ses débuts, la Coopérative a obtenu une aide financière du Fonds de développement des entreprises d’économie sociale (FDESS) et un agent de développement du CLD Les Maskoutains avait collaboré au processus de démarrage.

En 2010, l’entreprise a bénéficié d’une somme de 40 000 $ du Fonds du Pacte rural maskoutain afin de mieux promouvoir ses activités en milieu rural et d’aller y chercher de nouveaux clients, voire même, d’y créer de nouveaux emplois. « Ces populations apprennent à nous connaître et elles font de plus en plus appel à nos services. Le projet se déroule bien », indique Bruno Decelle. Depuis 1999, la Coop aux p’tits soins s’est taillé une place de choix dans son secteur en avançant à petits pas, mais en sachant très bien que la qualité de ses services et les besoins à combler sont le gage d’un bel avenir. Fiche signalétiqueNom de l’entreprise : Coopérative de solidarité aux p’tits soins Dirigeant : Bruno Decelle Année de fondation : 1999 Municipalité : MRC des Maskoutains Secteurs d’activité : Services d’entretien ménager et de maintien à domicile Site Internet : www.coopauxptitssoins.com

image