12 janvier 2017
le pissenlit
À l’encodage
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Depuis quelque temps, les interventions des services d’urgence de Saint-Hyacinthe sont assez difficiles à suivre. Les appels de la centrale ne rentrent plus aussi efficacement qu’ils le faisaient autrefois sur les cellulaires. À titre d’exemple, nos pompiers ont été appelés à intervenir sur deux incendies mardi après-midi. Un premier sur la rue Lamoureux et un second sur la rue Sylva-Clapin. L’alerte du second a été donnée verbalement, mais n’a jamais été encodée comme tel. Nous avons seulement reçu la confirmation une fois l’intervention terminée. Les policiers de la SQ ont aussi changé leur système de communication pour tenir les oreilles indiscrètes. à l’écart.

image