9 août 2012
À Luc Drapeau et aux vrais souverainistes
Par: Le Courrier

Dans la section Forum du COURRIER de Saint-Hyacinthe du 2 août, M. Drapeau adresse un message aux « vrais souverainistes », ce qui indiquerait qu’il y en a des faux.

Dans la section Forum du COURRIER de Saint-Hyacinthe du 2 août, M. Drapeau adresse un message aux « vrais souverainistes », ce qui indiquerait qu’il y en a des faux.

Dans les sondages, il y a généralement 40 % de Québécois, de toutes origines, qui se déclarent souverainistes, mais Jean-Marc Léger, le sondeur, déclarait à Télé-Québec, à l’émission huis-clos, le 18 février 2011 que « 67 % des souverainistes déclarés, veulent, quand même, rester dans le Canada », ce qui laisse environ 12,5 % de séparatistes « ceux qui veulent sortir le Canada du Québec ». Les autres 27,5 % sont des souverainistes avec une association ou un partenariat économique avec le Canada, ce que souhaitait M. Lévesque au référendum de 1980 et MM. Parizeau, Bouchard et Dumont, à celui de 1995. Une sorte de véritable confédération d’États souverains avec parlement central d’élus. Le faible pourcentage de séparatistes « voir plus haut » explique que le parti de M. Aussant, l’ON, qui a placé la simple souveraineté prioritaire « synonyme de séparation », colle au fond avec moins de 2 % des intentions de votes dans les sondages et dans les récentes élections complémentaires.Alors, la gouvernance souverainiste péquiste pourrait réussir, avant que des constitutionnalistes solides trouvent « la » solution constitutionnelle, à négocier, qui pourrait aller chercher une solide majorité, pour espérer réussir, devrait être aussi gagnante-gagnante pour le Québec et le Canada.

Gilles BousquetSaint-Hyacinthe-30-

image