6 septembre 2018
La rose
À l’unité
Par: Le Courrier
À la piscine Laurier

À la piscine Laurier

La rose

Publicité
Activer le son

En pleine campagne électorale, tous les partis politiques ont fait une pause le temps de manifester leur soutien au système de gestion de l’offre, dont l’avenir dépend des négociations qui ont cours entre les États-Unis et le Canada à propos de l’Accord de libre-échange nord-américain. Cela envoie un signal fort, même si le résultat est loin d’être garanti. La pression est forte sur les négociateurs canadiens et, même si le premier ministre Justin Trudeau a mentionné que le Canada n’allait pas fléchir sur la gestion de l’offre, les doutes subsistent. Le dossier évolue d’heure en heure et sa conclusion fait craindre le pire. À suivre de près.

image