4 mars 2021
À qui profitera la taxation des géants du Web?
Par: Le Courrier

Docteur Savard-Tremblay, député de Saint-Hyacinthe-Bagot, je constate avec tristesse combien éloigné du citoyen ordinaire et du consommateur vous êtes par vos récentes prises de position sur le développement d’Internet et de la contribution des GAFA au financement des entreprises de presse.

Publicité
Activer le son

Je note que, comme toujours, les prix exagérés de nos fournisseurs de services Internet ne vous empêchent aucunement de dormir la nuit. Vous n’agissez que lorsqu’il s’agit de prendre position en faveur des demandes des fournisseurs de service Internet et des groupes de presse. Permettez-moi de vous adresser la question suivante.

En quoi donner la possibilité aux entreprises d’obtenir plus de financement de Facebook ou Google est-il bénéfique pour le consommateur que je suis et de quelle façon cela améliorera-t-il ma facture trop élevée de service Internet? Les compagnies qui opèrent certains de ces médias font déjà des profits ahurissants, car il s’agit, dans certains cas, des mêmes entreprises de télécommunications. Vous voulez leur permettre d’aller en chercher encore plus?

Des géants comme Bell, Cogeco et Québecor auront ainsi, comme s’ils en avaient vraiment besoin, une source de revenus supplémentaire. Il faudrait être naïf pour croire que cela ferait diminuer les prix de leurs divers services connexes.

Je veux bien trouver une solution pour aider les journaux locaux qui ont un réel besoin de financement, mais excusez la métaphore, Robin des Bois donnera autant aux riches qu’aux pauvres selon un tel scénario. Pour le consommateur, j’ai peine à croire que cela fera une différence notable. Mais ça, on voit bien que vous n’y accordez aucune importance.

En votant pour le Bloc québécois, je n’ai clairement pas eu l’impression, jusqu’à ce jour, que ce parti a vraiment mes intérêts à cœur. Il semble beaucoup trop préoccupé par les intérêts des riches et des entreprises que par ceux des citoyens ordinaires et des consommateurs.

Jean-François Bérubé, Saint-Hyacinthe

image