6 avril 2017
La rose
À Réjean Nadeau
Par: Le Courrier

publicité

En éditorial la semaine dernière, je parlais du PDG d’Olymel comme d’un fin renard et d’un habile négociateur. Il l’est encore plus que je ne le pensais. Celui qui se montrait enthousiaste à l’idée de vendre l’usine de Saint-Hyacinthe à l’Université de Montréal négociait en même temps les termes d’une nouvelle convention collective avec les employés visés. Rien comme le spectre d’une vente potentielle pour négocier à rabais. 

image