30 août 2012
À Roger Guignard
Par: Martin Bourassa

La liberté d’expression n’a aucune limite pour Roger Guignard, l’homme qui se balade au volant d’un véhicule qui associe la Ville de Saint-Hyacinthe à la collusion et à la corruption. Cette publicité est aussi gratuite que les accusations qu’il ne semble pas vouloir expliquer. Du moins pas au COURRIER. Peut-on diffamer une ville? Je ne sais pas. Une administration municipale, sans aucun doute. La Ville de Saint-Hyacinthe devrait-elle examiner ses recours. Ce sera accorder beaucoup d’importance à une affaire qui n’en mérite pas tant.

publicité

La liberté d’expression n’a aucune limite pour Roger Guignard, l’homme qui se balade au volant d’un véhicule qui associe la Ville de Saint-Hyacinthe à la collusion et à la corruption. Cette publicité est aussi gratuite que les accusations qu’il ne semble pas vouloir expliquer. Du moins pas au COURRIER. Peut-on diffamer une ville? Je ne sais pas. Une administration municipale, sans aucun doute. La Ville de Saint-Hyacinthe devrait-elle examiner ses recours. Ce sera accorder beaucoup d’importance à une affaire qui n’en mérite pas tant.

image