7 janvier 2016
le pissenlit
À un disque usé
Par: Le Courrier

publicité

Depuis plus de trois ans déjà, le ­Maskoutain Roger Guignard se promène sur les routes avec son véhicule jaune qui décrit Saint-Hyacinthe comme une ville de collusion et de corruption. Nous sommes des partisans de la liberté d’expression, mais encore faut-il que ce soit démontré. Dans le cas contraire, il est ­davantage question de diffamation que de liberté d’expression. La Ville semble avoir décidé d’ignorer cette mauvaise publicité. C’est ce qu’elle a de mieux à faire.

image