20 février 2020
Le pissenlit
À un malaise
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Je peux comprendre l’inconfort des Sœurs de Saint-Joseph qui logent au complexe Le Saphir, dans ce que le Groupe Robin a su faire de plus luxueux en termes de résidence pour retraités. Ce n’est la faute de personne, mais pour celles qui combattent la misère en Haïti et qui disent vouloir en toute simplicité présenter aux humbles et aux petits le visage d’un Dieu qui se fait proche de tout être humain, il y a une dichotomie.

image