4 février 2016
La rose
À un p’tit bonheur
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Maintenant que le prix de l’essence ordinaire au litre est redescendu sous la barre psychologique du dollar, on se surprend à faire le plein avec le sourire au visage. Bon, il semble évident que le prix est ­encore trop élevé et que les pétrolières ne sont pas trop à plaindre, mais ce répit à la pompe et dans notre portefeuille est le bienvenu. Il faut le prendre quand ça passe. C’est souvent éphémère…

image