24 septembre 2020
Le pissenlit
À une comparaison
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Dans le dossier du dézonage de terre agricole pour Exceldor, certains observateurs mettent souvent dans le même panier la demande de décret pour la MRC des Maskoutains et la demande formulée (et refusée) par la MRC du Haut-Richelieu. Il faudrait comparer des pommes avec des pommes, dans la mesure où la demande maskoutaine vise 23 hectares de terre agricole pour un projet concret visant un investissement de 200 M$ dans le secteur agroalimentaire. À Saint-Jean-sur-Richelieu, on veut dézoner 187 hectares de terre agricole pour la création d’un parc industriel. Il faudrait arrêter de charrier, car cette comparaison est plus que boiteuse. Elle ne tient pas la route.

image