17 août 2017
À une dépense
Par: Le Courrier

Parfois, j’ai bien du mal à suivre le raisonnement de la Ville de Saint-Hyacinthe en matière de communication. Sachez qu’elle a dépensé 425 $ pour retenir les services d’un photographe pour la soirée des jubilaires et des retraités, mais qu’elle a refusé de dépenser une somme similaire pour la publication d’une publicité soulignant cet événement dans Le Courrier et Le Clairon. Elle n’a cependant pas hésité à dépenser 1000 $ pour acheminer un communiqué de presse sur la biométhanisation sur le fil de presse CNW Telbec, une information qui n’a été reprise par aucun autre média. Au niveau de la visibilité et des retombées, c’est un gros zéro. 

image