25 septembre 2014
le pissenlit
À une entente de m…
Par: Le Courrier

publicité

Dans la catégorie « on s’est fait f… solide », la palme revient sans doute à l’entente de 1992 sur le fameux barrage Penman’s sur la rivière Yamaska. La Ville a la responsabilité d’assumer seule les coûts d’entretien et de réfection du barrage, alors que la société Algonquin Power, ne fait que récolter les bénéfices de son exploitation. La Ville dépensera 626 000 $ pour les travaux de maintenance de la phase II, elle qui n’a touché en redevances qu’à peine 243 000 $ depuis 1994, soit sur une période de 20 ans. Et il pourrait en être de même pour encore 20 ans. Un vrai scandale.

image